webleads-tracker

Le journal de l'éco -

Etudes, conseil, expertise

304 Conseil, partenaire de la Soirée de l’éco et du développement des entreprises

304 Conseil, partenaire de la Soirée de l’éco et du développement des entreprises

Parmi les partenaires de la Soirée de l’éco du 12 septembre figure Marie Carreaud et sa toute jeune entreprise 304 Conseil, basée près d’Aurillac. Découvrez cette créatrice qui accompagne les chefs d'entreprise pour mener à bien leurs nouveaux projets.


Sur le papier rien ne prédestinait Marie Carreaud à créer 304 Conseil dans sa définition et dans sa localisation actuelle. Originaire des Deux-Sèvres et titulaire d’un diplôme en communication, elle a commencé sa carrière au sein du Service Départemental d’Incendie et de Secours, intégrée à la Fonction Publique et y est restée 7 ans. Après avoir rempli sa mission communication, elle a été choisie pour se charger de la stratégie de conduite du changement. C’est ainsi qu’elle a suivi un cursus en Système de Management Intégré Qualité, Sécurité, Environnement, dans le cadre de la formation continue. La structure qui l’employait a ensuite été certifiée par l’EFQM (European Foundation for Quality Management) porté en France par l’AFNOR.
Tout cela lui a fourni le terreau de compétences qu’elle utilise aujourd’hui, pour accompagner des dirigeants, des directoires et des élus sur leur stratégie de développement.

Marie Carreaud s’est installée il y a un an et demi dans le Cantal, suite à la mutation volontaire de son mari. « Nous avons choisi le département dans lequel nous souhaitions nous installer. Nous sommes contents d’être là, l’accueil est fantastique. En termes de qualité de vie, on ne regrette vraiment pas les Deux Sèvres, à part nos amis ! »
Malgré tous ces avantages, elle n’a pas trouvé l’équivalent de son poste ni dans le secteur public, ni dans celui du privé, et à force de rencontrer des décideurs locaux qui lui disaient tous : « Cela peut être intéressant mais si vous n’arrivez pas avec une réponse administrativement et juridiquement clé en main, vous ne trouverez plus de structures qui embauchent au coup par coup. On vous conseille vivement de vous mettre à votre compte. », l’idée est venue tout doucement de créer une entreprise.
Marie Carreaud s’explique : « Ce n’était vraiment pas quelque chose d’évident, j’ai suivi une formation extrêmement intéressante, qui va au-delà des « 5 jours pour entreprendre », par l’intermédiaire de la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Aurillac : les « Ateliers modulaires ». Sur 6 semaines, il y avait alternativement 2 jours et 3 jours de formation pour balayer tous les aspects de la création, appliqués à ma situation. Et l’approche du formateur était très intéressante puisqu’il m’a repoussée dans mes retranchements : je venais juste pour prendre de l’information et obtenir quelques éléments concrets pour m’aider à la décision, et je suis repartie avec l’envie chevillée au corps de m’installer. J’étais prête à relever le défi.»
Elle est sortie de cette formation au mois d’octobre 2012, et s’est laissé du temps pour  sensibiliser les gens à cette activité récente et encore peu connue dans le département, pour bien mûrir les choses et ne pas faire d’impairs, et pour être sûre d’avoir bien compris l’environnement cantalien.
« De fil en aiguille, j’ai eu un contact avec une première cliente, et c’est cela qui a poussé à ce que les choses s’officialisent : l’entreprise est donc créée depuis le 1er mai 2013. Je suis quelqu’un d’extrêmement prudent et je ne me voyais pas démarrer et avoir encore tout à expliquer. C’était important d’avoir déjà des gens qui y croyaient, qui comprenaient, qui avaient la capacité d’ouvrir les réseaux. La façon dont j’ai été accueillie et portée jusque-là, est vraiment rassurante. J’avais besoin de cette étape-là.».

Avec 304 Conseils, elle propose maintenant d’appliquer aux situations de ses clients, chefs d’entreprises ou élus, ce qu’elle maîtrise grâce à son expérience passée : les méthodes de management par la qualité et les principes d’amélioration continue, validés au niveau européen.
Le conseil en stratégie de développement, c’est accompagner le chef d’entreprise, que ce soit sur des projets internes ou externes :
En interne par exemple, il peut s’agir d’une réorganisation, d’un projet d’établissement qui nécessite pour le chef d’entreprise d’avoir temporairement un encadrement en plus pour pouvoir l’aider à le conduire, en travaillant sur la motivation du personnel et sur l’appropriation par celui-ci de ce changement.
En externe, ce peut être la mise en place d’un nouveau produit, d’une nouvelle offre, réfléchir à un nouveau marché. Marie Carreaud clarifie encore : « Mon action est alors d’aider le dirigeant dans son cheminement, d’être à côté de lui pour « pousser dans la mêlée » et faire en sorte qu’il aille au bout de ses idées. »
« L’objectif est double : j’arrive avec une vue globalisante, extérieure, qui permet que quel que soit le métier de l’entreprise qui me sollicite, ce ne soit pas un frein. J’arrive avec ma méthode, et on s’aperçoit très régulièrement que le fait que le chef d’entreprise verbalise ce qui pose problème, débloque déjà certains points. Mettre autour d’une table plusieurs cadres qui depuis des années, ont l’impression de faire la même chose, dans la même entreprise, pour l’expliquer à un tiers, génère un  nouvel élan de communication. »

La force de Marie Carreaud est aussi de savoir s’entourer de professionnels qui peuvent intervenir en tant qu’experts sur des sujets précis, lorsqu’elle atteint les limites de ses compétences, pour mener à bien le projet de son client.
Faire intervenir le bon expert au bon moment est capital pour que le changement soit efficace.
Marie Carreaud essaie aussi de s’appuyer sur les réseaux des Télécentres du Cantal, pour privilégier la compétence qui est sur place et maintenir dans les territoires un minimum d’activité.
Et comme elle ne compte pas se limiter à travailler uniquement sur le territoire cantalien, elle essaie d’identifier un certain nombre de réseaux, d’être présente sur diverses manifestations, salons régionaux ou nationaux pour développer toujours et encore son carnet d’adresses.

Des clients actuels ou potentiels ? Quelques grosses entreprises pas exclusivement sur le Cantal, qui ont des projets de développement de filières annexes ou à l’export, des collectivités qui ont des projets intercommunaux et ont besoin de fédérer des élus autour de celui-ci, et de le vulgariser auprès de la population, des marchés publics…
Elle sait donner le temps à ses clients potentiels qui doivent généralement passer par une phase d&rsquo

;acceptation de ce changement nécessaire. Entre le contact et la signature d’un contrat, il faut souvent 6 mois. « L’intervention d’une tierce personne dans l’organisation d’une entreprise, ce n’est pas neutre, et il ne faut pas que ce soit vécu comme un acte de faiblesse mais comme une dynamique nouvelle pour aller au-delà de l’existant. Cela prend du temps. »

Marie Carreaud sera donc doublement présente à la Foire de Clermont-Cournon : en tant que partenaire de la Soirée de l’éco le 12 septembre, et en tant qu’exposante sur un stand commun d’entrepreneurs membres du Réseau « Pass Actifs Mobiles », qui utilisent les « Cybercantal Télécentres ». A ce titre, elle sera également présente au Salon RuraliTIC sur Aurillac, et au Salon de la Micro-Entreprise à Paris au mois d’octobre.
Elle est également membre du réseau « Les Pionnières » Bordeaux, regroupant des femmes chefs d’entreprise et discute actuellement avec une inter communauté pour mettre en place ce réseau en Centre France.
Marie Carreaud s’enthousiasme : « Je crois beaucoup à l’intérêt de ces réseaux-là. Les premiers thèmes de travail seraient de travailler auprès des femmes conjointes des collaborateurs, pour acquérir un statut, une assurance ; et auprès des « femmes de » qui se retrouvent suite à la mutation de leur mari dans une nouvelle région, pour pouvoir les intégrer davantage. ».
Elle reste évidemment très vigilante à tous les réseaux existants à la fois pour elle et pour ses clients, pour leur permettre de mener à bien l’évolution qu’ils ont choisi d’amorcer.
Nous laissons le mot de la fin, ou plutôt du début d’autre chose, à Marie Carreaud :
« Mon activité peut paraître éloignée de vos priorités, mais au lieu de rester dans le doute, il vaut mieux se poser la question et venir vers moi pour voir quelles interactions sont possibles. Même si finalement il n’y a pas de travail à faire ensemble, ce sera peut-être l’occasion de se faire orienter vers d’autres professionnels et ce sera déjà cela de gagné ! »

Un article de la rédaction du Journal de l’éco
Clémence Moulinou
En savoir plus :
S.A.R.L. 304 Conseil
Marie CARREAUD
304conseil@gmail.com
06 24 31 59 60
http://www.304conseil.fr/
Voir le dossier spécial « Foire » du Journal de l’éco

Voir le plan de la Foire : http://www.foire-de-clermont.com/index.php/visiteurs-foire-clermont-cournon-evenement-septembre/plan-foire-clermont-cournon



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !