webleads-tracker

Numérique, Informatique & Télécom

1er salon de la sécurité informatique en Auvergne le 12 octobre à Clermont-Fd

1er salon de la sécurité informatique en Auvergne le 12 octobre à Clermont-Fd

En Auvergne comme partout dans le monde, les cyberattaques se multiplient et la sécurité des données informatiques représente dorénavant un enjeu vital pour les organismes et entreprises de toutes tailles et de tous secteurs d’activité. Preuve en est l’intérêt suscité par le 1er Salon Sécurité Informatique en Auvergne (2SIA) qui se tiendra le 12 octobre 2017 au stade Marcel Michelin à Clermont-Ferrand de 9h à 17h.


À un mois de la manifestation, déjà des dizaines d’acteurs économiques auvergnats (collectivités territoriales, chambre consulaire, hôpitaux, groupe agroalimentaire, concessionnaires automobiles, banques, etc.) se sont inscrits pour participer à ce salon professionnel inédit sur la région.

« Alors que les menaces se sont démultipliées et complexifiées, la sécurité se trouve aujourd’hui au cœur de la data. Cet enjeu est devenu vital pour les entreprises, et plus particulièrement les PME, dont les responsables ont plus que jamais besoin d’éclairages ciblés sur le sujet. » Fort de ce constat et désireux de pallier le manque de manifestations spécifiquement consacrées à cette thématique en Auvergne ( « les grands rendez-vous déjà existants se déroulent pour la plupart à Paris et à Lyon »), Julien Neyrial lance le 2SIA, salon professionnel destiné aux dirigeants d’entreprises et aux Directeurs des Systèmes d’Information (DSI), ainsi qu’aux Référents informatiques.


Une sécurité informatique à voir et à revoir

Durant les deux dernières décennies, les entreprises pouvaient se contenter de conserver leurs données au sein d’un data center protégé par un pare-feu et doté d’une détection d’intrusion. « Au fur et à mesure que l’ultra connexion de notre environnement quotidien s’accentue, le problème de la sécurité numérique ne cesse de monter en puissance. » Le cloud, la mobilité et l’Internet des objets (IOT) ont un impact majeur sur la performance des entreprises et il leur faut dorénavant faire preuve d’une vigilance de toutes les connexions… Avec comme impératifs catégoriques de répondre aux trois critères de sécurité indispensables à la satisfaction des clients que sont la disponibilité, l’intégrité et la confidentialité des données.

Une réglementation à respecter

L’entrée en vigueur le 25 mai 2018 du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) nécessite une véritable préparation des entreprises. Visant à harmoniser la gouvernance des informations personnelles au sein des pays membres de l’Union Européenne, le RGPD a pour but de sécuriser et protéger les données sensibles, personnelles et privées que possèdent les entreprises. Alors que le droit à l’oubli ainsi que le droit à la portabilité des données sont renforcés, le RGPD introduit le droit à la compréhension et à la transparence. Il va obliger les entreprises à maîtriser entièrement le stockage et le transfert de leurs données sensibles, mais aussi à en contrôler l’accès. Recensement, classification et sécurisation de toutes les data, preuves de conformité… : toutes les entreprises et organisations qui gèrent, stockent et déplacent des données personnelles (informations diverses, coordonnées bancaires, données de santé…) sont concernées. Leur responsabilité étant engagée, ils devront désigner au moins un Correspondant Informatique et Libertés (CIL) qui sera l’interlocuteur unique de la CNIL.

Une sensibilisation à mener

Si les grands groupes déploient d’importants moyens humains, technologiques et organisationnels en matière de lutte contre la cyber-menace, la plupart des ETI, PME et TPE ne disposent pas des ressources suffisantes en interne. Elles mettent en place des solutions de protection périmétrique pour se protéger des menaces extérieures. La sécurité de leurs réseaux doit être assurée par une ligne pare-feu et d’autres équipements défensifs (Firewall, antivirus, antispam), par le choix de services internet (type messagerie) sécurisés ou encore d’outils de gestion des connexions à l’entreprise et de contrôle d’accès au système. Ces mesures techniques doivent en outre être accompagnées d’actions de sensibilisation auprès de l’ensemble du personnel : protection du poste, intrusion réseaux, malveillance téléphonique, fuite d’information, bons usages et réactions…


Des réponses concrètes à appliquer

Risques avérés, mesures de précautions accentuées, réglementations et obligations de plus en plus contraignantes : pour s’y retrouver dans ce parcours du combattant, les entreprises pourront bénéficier lors du salon, des conseils de spécialistes de la sécurité informatique. Les dernières innovations développées y seront présentées par de grands fabricants (HP Enterprise, Dell, Lenovo, HPI, Eaton, etc.), tandis que des éditeurs réputés de logiciels et d’applications (Aruba, Azur, Office 365, Sophos, Veeam, Trend Micro, Neyrial Informatique, Solar Winds, etc.) expliqueront les avantages de leurs nouveaux produits, capables de protéger efficacement et durablement les Systèmes d’Informations (SI) et leurs différents réseaux.
Enfin, des experts répondront aux questions des visiteurs sur des sujets tels que : le Règlement RGPD (Hermitage Solutions), la mise en place des normes ISO 27000 (FIDENS), le recours judiciaires (SRPJ), l’Assurance Cyber (Cabinet BARBIN), sans oublier la sécurité dans les projets concernant l’Internet des objets Cf. IoT (AZLAN).

En savoir plus : www.salon-2sia.fr



Communiqué de presse du Journal de l’éco