webleads-tracker

Le journal de l'éco -

Emploi, Formation, RH

TANu : 30 minutes et 90 questions pour évaluer la maturité numérique

TANu : 30 minutes et 90 questions pour évaluer la maturité numérique

L’agence Immersive Lab a développé un test pour évaluer la maturité numérique des candidats ou des salariés des entreprises. Son fondateur a depuis intégré deux des groupes de travail mis en place par le Conseil national du numérique sur la transformation digitale des PME françaises.


Le besoin d’évaluer la maturité numérique des individus

Immersive Lab est une agence numérique d’une quinzaine de personnes, créée en 2003, à Oloron-Sainte-Marie (64), aux pieds des Pyrénées. Elle propose principalement de l’accompagnement d’entreprises en quête d’une meilleure visibilité en ligne ou d’une présence sur mobile. Mais en novembre dernier, le Crédit Agricole Pyrénées Gascogne évoque le besoin d’évaluer la maturité numérique des candidats qui postulent à leurs offres d’emploi. « Ils voulaient s’assurer que les nouveaux entrants comprennent les enjeux d’aujourd’hui« , raconte David Castéra, le fondateur et gérant d’Immersive Lab. Le TANu a ainsi été développé initialement en coopération ouverte avec les équipes RH du Crédit Agricole Pyrénées-Gascogne.

Le premier test d’agilité numérique : évaluer la culture et non les outils

Le TANu, pour Test d’Agilité Numérique, est le premier test d’aptitude numérique universel. Le test se présente sous la forme d’un QCM de 90 questions, avec 3 réponses possibles, à réaliser dans un temps imparti de 30 minutes. Les questions – posées de façon aléatoire dans une base de données de 700 questions revues régulièrement en fonction de l’actualité numérique -, portent  sur 5 domaines : l’informatique, l’internet, les réseaux sociaux, la technologie et l’économie numérique. Ce test permet, selon l’agence, d’établir un diagnostic de l’aisance digitale de celui qui le passe.

Entre « Quel est le nom du magasin d’application d’Android ? » et « Comment se finance Wikipédia ? » la palette est large et plutôt éloignée des problèmes de suites bureautiques. « L’idée est vraiment d’évaluer la culture numérique des équipes, pas les outils qu’elles utilisent au travail et qui sont pour la plupart catastrophiques« , reprend David Castéra. Après y avoir passé une trentaine de minutes, l’utilisateur reçoit un passeport avec sa note globale sur 100 et sa note par catégorie et est positionné sur un graphique par rapport à tous ceux qui ont fait le test (10 000 personnes l’auraient déjà passé). Un texte indiquant des axes d’améliorations et des formations qu’il serait intéressant de suivre accompagne ces notes.

Le test est commercialisé sous la forme de packs de crédits (1 test = 1 crédit).

L’agence propose également des modules complémentaires sectoriels (e-banking, e-médias) et travaille maintenant sur un « Tanu Store » qui donnerait accès à des ressources en fonction des résultats au test.

La culture numérique comprend la capacité à utiliser les outils mis à votre disposition pour être plus productif ; la capacité à jongler entre différents canaux de communication avec vos collègues, partenaires ou clients ; la compréhension des changements profonds que le numérique imprime dans vos produits et services.

 

Le tournant numérique

A l’heure où les entreprises ont l’ambition de faire entrer la culture numérique au sein de leurs organisations, le TANu s’impose comme un outil  pour aider les collaborateurs à comprendre comment le digital change le monde et les métiers. Il peut être utilisé par les services des ressources humaines lors d’un processus de recrutement, afin de s’assurer qu’un candidat potentiel possède une culture numérique suffisante.

Le TANu est aussi un premier pas vers l’acculturation des salariés au numérique. En passant le test, le collaborateur peut ainsi prendre conscience de son niveau global de connaissances en matière de numérique. De leur côté, les DRH peuvent détecter les besoins en formation de leurs collaborateurs et/ou futurs collaborateurs et y apporter une réponse adaptée et personnalisée. Le test permet également de mesurer l’efficacité d’une action de formation, d’acculturation ou d’information.

David Castéra : « Le TANu est aussi l’occasion de détecter au sein des équipes les profils agiles, susceptibles d’aider leurs collègues, ou de porter des projets internes de transformation numérique ».

Crédits Photo : TANu



Communiqué de presse du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !