webleads-tracker

Le journal de l'éco -

Édition Auvergne Rhône-Alpes

Auvergne - Rhône-Alpes

5 clés pour bien pitcher votre Start-Up

5 clés pour bien pitcher votre Start-Up

Si vous décidez de monter votre entreprise, vous serez amené à présenter le projet à des investisseurs potentiels. Pour être sûr que votre dossier saura retenir l’attention de votre public, voici quelques clés à garder en mémoire.


Il est toujours nécessaire de bien ‘pitcher’ face à son futur banquier, l’argent restant le nerf de la guerre d’une création réussie…

C’est pourquoi il est intéressant de regarder la publication de BNP Paribas sur le thème ‘5 clés pour bien pitcher votre Start-Up’, publiée sur leur blog.
Un article particulièrement riche en enseignements utiles pour les jeunes créateurs.

 

Qu’elle ait lieu en face à face ou devant un parterre d’investisseurs, que vous ayez cinq minutes ou deux heures pour en venir à bout, le pitch est une étape incontournable pour tout créateur d’entreprise.

Votre objectif : convaincre grâce à une présentation synthétique la personne en face de vous que votre projet mérite qu’elle s’y intéresse et qu’elle finance votre développement. Un art auquel les entrepreneurs américains sont rompus depuis longtemps, mais que les entrepreneurs français maîtrisent de mieux en mieux.

Sachez faire passer votre message

Vous savez déjà que votre produit incarne l’avenir de votre marché. Mais vos interlocuteurs, eux, ne le savent pas encore. C’est cet objectif que votre pitch doit atteindre. Pour y arriver, vous devez impérativement passer par quelques points indispensables :

  • Quel est le problème qui vous a amené à créer votre entreprise ?
  • Quelle est la solution que vous comptez y apporter ?
  • Quel est votre marché ? Est-il suffisamment grand pour que le projet soit viable ?
  • Quel est votre modèle économique ?
  • Comment fonctionne concrètement votre produit ? Quels sont ses atouts par rapport à la concurrence ?

Faites un support de présentation synthétique

Souvent sous forme de Powerpoint, il sert de support à votre présentation, mais n’est pas le copier-coller de ce que vous vous apprêtez à dire. Pendant que vous vous adressez à vos potentiels investisseurs, c’est vous qui devez être le centre de l’attention, et non pas l’image projetée derrière vous.

Contentez-vous donc de reprendre les éléments-clés de votre message : quelques mots-clés, des chiffres, un graphique et des images suffiront à faire passer le message plus facilement auprès de vos interlocuteurs. En général, huit à dix slides suffisent amplement, ce qui ne vous empêche pas de préparer, à côté, d’autres éléments pour les questions que l’on vous posera sûrement à la fin de votre présentation.

Maîtrisez votre temps

Que vous ayez un temps limité lors d’un concours de start-up ou autant d’heures que vous le souhaitez, la maîtrise du temps sera votre principale alliée pour un pitch réussi. Faites passer votre message en quelques phrases et vous avez de bonnes chances que vos interlocuteurs s’en souviennent.

Jean-Louis Gassée, fondateur d’Apple France dans les années 90, a une phrase pour résumer ce qui est à ses yeux la présentation parfaite : « trois slides et silence« . Sans vous cantonner strictement à ce message, privilégiez une intervention courte, qui peut ensuite laisser la place aux questions de votre assistance.

Connaissez votre anglais

C’est un élément indispensable si vous voulez faire de votre projet une réussite. A un moment ou à un autre, vous serez amené à pitcher votre start-up devant des investisseurs anglais. Et si vous ne maîtrisez pas la langue, votre intervention risque fort de tomber à l’eau. Donc sans aller jusqu’à avoir l’accent californien parfait, assurez-vous de maîtriser la grammaire de la langue de Shakespeare.

Préparez, préparez, préparez

Présenter votre projet, ça ne s’improvise pas. Pour être sûr que tout se déroulera à la perfection le jour J, répétez autant que possible : chronométrez-vous, testez votre discours devant vos proches, écoutez leurs recommandations, retravaillez vos supports et votre message, etc.

Mieux vous maîtriserez votre présentation, mieux vous serez alors en mesure de faire face à un imprévu.

 

Le blog BNP Paribas

 



Un publi-rédactionnel du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !