webleads-tracker

Le journal de l'éco -

Artisanat & services

Créer pour se faire plaisir : la belle philosophie d’Eliane Delair à Thiers

Créer pour se faire plaisir : la belle philosophie d’Eliane Delair à Thiers

Brigadier chef à la retraite, Eliane Delair a créée à Thiers, il y a déjà trois ans, sa petite entreprise avec comme leitmotiv le besoin et l’envie de se faire plaisir. C’est en imaginant des lampes et des bougeoirs à partir de galets que cette jeune retraité trouve son équilibre.


Dotée d’un sens certain et instinctif dans la création manuelle en tout genre (tricot, broderie, décoration intérieurs etc.), Eliane Delair a toujours été animé par la volonté de créer des choses de ses propres mains. Cette passionnée trouve toujours une bonne occasion pour ramasser des cailloux que ce soit en vacances ou chez elle aux abords d’une rivière. « J’ai toujours eu l’œil pour les galets, je sens qu’ils m’attirent comme des aimants. J’ai toujours aimé les cailloux, cela ne s’explique pas ! ».

Depuis le début, Eliane Delair créée des bougeoirs et des lampes avec ces fameux cailloux qu’elle conserve comme un trésor. « Ce qui m’a inspiré ce sont des modèles de lampes reproduisant des cailloux superposés en plâtre ; j’ai offerte ma première création à mon fils ». Cette bricoleuse dans l’âme a vite dû apprendre à manipuler une perceuse à colonne ou encore à réaliser un montage électrique pouvant compter sur l’expérience précieuse de son conjoint.

La pièce secrète d’Eliane Delair est sans conteste son atelier ou elle consacre beaucoup de temps à créer. Ces réalisations sont loin d’être standards, chaque pièce est unique ! Ce sont les galets qui dictent les techniques et les montages à utiliser. « J’aime travailler les cailloux en essayant de leur rendre toute leur majestuosité ». Le bois est aussi utilisé, souvent par recherche esthétique ; « j’intègre le bois pour rétablir l’équilibre ou pour cacher la tige filetée mais aussi car c’est un matériau naturel cohérent avec la pierre ». Il est important pour mois de réaliser le plus de choses possible ; actuellement je réalise le socle, le montage électrique et le modèle. J’étudie déjà la possibilité de créer mes propres abats-jour pour un produit 100% fait maison ».

« Créer un modèle sans moule prend du temps c’est même plusieurs jours de travail. En effet, il faut choisir les associations et les cailloux, les nettoyer, les vernir puis les assembler. Ensuite je créée mon socle que je sculpte, peins, vernis et perce. La dernière étape consiste à percer les cailloux et à réaliser le montage électrique qui se fait assez rapidement ».

Pour retrouver ses œuvres il faut se balader sur un marché de l’artisanat comme par exemple celui de Billom qui a lieu le 1er samedi de chaque mois en période estivale ou les jeudis à Vichy. Pour une lampe, compter entre 29€ et 55€ et de 15€ à 25€ pour les bougeoirs.

Eliane Delair espère que 2013 sera marqué par la création de ses propres abats-jour et la vente de toujours plus de créations sur les marchés. Des moments d’échanges autour de ces pièces uniques, souvent des coups de cœur pour ceux qui en ramène une à la maison.

Priscilla Pireyre

En savoir plus :
Enaile

Eliane DELAIR – Chez Thiers Bobinage Services – ZI Felet – 14, rue du Pré de la Pie 63 300 THIERS
Tél : 06.81.26.87.88.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !