webleads-tracker

Actu éco

Association Cœur de Ville Clermont-Ferrand, Frédéric Ranchon défend l’hypercentre historique de Clermont-Ferrand !

Association Cœur de Ville Clermont-Ferrand, Frédéric Ranchon défend l’hypercentre historique de Clermont-Ferrand !

Commerçant depuis douze ans, Frédéric Ranchon est Président – et fondateur – de l’Association Cœur de Ville, pour que les commerçants du centre de Clermont-Ferrand aient une identité reconnue et puissent se faire entendre sur des problématiques de quartier…


Frédéric Ranchon est un homme aux multiples facettes : il est salarié cadre dans l’industrie pharmaceutique et co-gérant de la boutique Orchestra, située rue des Gras. « Orchestra est une boutique de prêt à porter de 0 à 14 ans sur des tons mode et assez sympas, nous avons des collections très complètes: de l’accessoire aux chaussures parfois. Nous proposons un système de carte Club Orchestra qui est payante et permet d’avoir -50% sur toutes les collections et toute l’année, notre clientèle est donc assez fidélisée et nous en sommes ravi. »

En dehors de ses activités professionnelles, Frédéric Ranchon est le Président Fondateur de l’Association Cœur de Ville « On s’est aperçu que Clermont était divisé en plusieurs quartier comme La Pardieu, le Brezet, etc, nous avons donc décidé de créé Cœur de Ville pour avoir aussi une identité, se fédérer au niveau du quartier et résoudre nos problématiques de quartier. Il est vrai également que plus nous sommes nombreux, plus il est facile de se faire entendre. »
Beaucoup de quartier on suivi cette initiative et on compte aujourd’hui plus de trente associations de quartier « la plus importante en nombre de membre étant Cœur de Ville. »

Made in Clermont:
L’Association a relancé la grande Braderie de Clermont il y a quelques années, et vient de sortir le magazine Made in Clermont « cela faisait plusieurs années que l’on en parlait, il n’y a pas d’outils en terme de publicité sur Clermont, ou alors c’est très cher ! Nous avons donc décidé avec nos moyens de créer Made in Clermont, magazine dans lequel nous pourrions mettre ce que nous voulons et offrir la possibilité de faire de la publicité à moindre coût. Nous avons un adhérent dont l’entreprise est SAS Communication qui s’est occupé du projet de A à Z. »

Le premier numéro à très bien fonctionné : 7000 exemplaires sortis et il n’en reste plus aucun, « c’est une belle réussite pour un premier numéro. » Le 2ème numéro est très attendu, il sera sorti à 11 000 exemplaires sur 62 pages. Le magazine présente les actualités du quartier, les commerces, les spécificités du quartier et ses figures. « Les clients attendent aujourd’hui d’avoir un lien particulier avec leurs commerçants de proximité et d’être reconnu, Made in Clermont est un outil de contribution à la création et au maintien de ce lien. »

L’hypercentre de Clermont se porte bien selon Frédéric Ranchon, « en période de Noël, les rues sont bondées de monde. Il y a systématiquement plus de monde dans l’hypercentre, c’est un quartier très dynamique et très commercial. » Cependant, il manque un Manager de la Ville, Frédéric Ranchon en a fait la demande auprès de la Mairie mais sans suite. « Il devient nécessaire d’avoir une personne pour gérer le commerce de centre ville, les enseignes, les ventes et reventes, faire le lien entre les différents acteurs de la Ville et les commerçants. Nous n’avons pas de politique commerciale et l’animation d’une Ville comme la nôtre passe par les commerces de proximité ; nous ne ferons pas vivre Clermont en mettant des garages à la place des commerces… Nous aurions un quartier cohérent en terme de proposition commerciale. »

Le Carré Jaude 2:
L’arrivée du Carré Jaude 2 fût l’objet d’une étude qui a démontré une majorité de commerçants favorables à son ouverture puisque cela augmentera l’offre commerciale, sous réserve que ce soient des enseignes absentes en périphérie afin de faire venir les gens en centre ville. « Ces nouvelles enseignes peuvent être moteur de l’activité commercial régionale surtout si les enseignes qui viennent s’y installer ne sont pas présentes ailleurs sur le département. »

Les touristes qui se trouvent à Clermont en période estivale vous le diront : il est difficile de boire un café le dimanche ! « C’est la raison pour laquelle nous avons fait une demande pour classer le centre ville historique en zone touristique, nous attendons toujours une réponse même si nous sommes un peu bloqués par les élections municipales, une demande officielle a été faite. Cela permettrai aussi d’embaucher entre 300 et 500 étudiants d’un coup pour la saison estivale. »

Vous êtes commerçant, Président de l’association Cœur de ville, élu consulaire ainsi qu’à la CGPME et enfin vous venez de lancer le Mouvement 100% Citoyens pour les municipales 2014… Comment arrivez vous à tout gérer, qu’est ce qu’une journée ou une semaine « type » de Frédéric Ranchon ?

« On ne peut pas tout faire, j’ai démissionné de mon mandat d’administrateur à Clermont Commerce depuis juillet, je cède la place de président le 13 septembre de Cœur de Ville, je crois qu’on ne peut pas tout faire dans la vie, je pense qu’au bout d’un moment on a fait le tour des choses et il faut savoir passer la main, d’autres auront de nouvelles idées. Si nous sommes élus avec le Mouvement 100% Citoyen, je démissionnerai de la CCI, pour éviter les doublons et conflits d’intérêt, il est tout à fait sain et logique de réfléchir comme ça. »

Un article de la rédaction du Journal de l’éco
Pauline Khamsoukthavong

 


Frédéric Ranchon

Boutique Orchestra
Rue des Gras
63000 Clermont Ferrand
Tèl : 04 73 36 07 61
 L’Association Cœur de Ville est membre de la fédération
« Clermont-Commerce »


Un publi-rédactionnel du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !