webleads-tracker

Le journal de l'éco -

Édition Auvergne Rhône-Alpes

Art, Culture, Divertissements & Loisirs

A Blind Legend : quand le héros d’un jeu vidéo est aveugle

A Blind Legend : quand le héros d’un jeu vidéo est aveugle

Le studio de création DOWiNO, fondé en 2013 par trois lyonnais, a lancé un jeu vidéo plutôt atypique : A Blind Legend. Le joueur incarne un chevalier aveugle, qui pour se guider doit compter uniquement sur son environnement sonore. Pierre-Alain Gagne, co-fondateur, nous explique sa démarche.


Plus de 300 000 téléchargements

« A Blind Legend » s’inscrit dans la lignée des serious games, c’est-à-dire des jeux vidéos ou applications mobiles pédagogiques, à portée sociale. Dans « A Blind Legend », le joueur incarne un chevalier aveugle, Edward Blake, tout droit sorti de l’univers médiéval et fantastique. Le smartphone fait office de joystick. Afin de franchir tous les obstacles et affronter ses ennemis, l’utilisateur est guidé uniquement par les sons, grâce à la technologie du son binaural : « Il s’agit du son en trois dimensions. Il permet de recréer l’environnement sonore de tous les jours, à travers le casque audio. » « A Blind Legend », c’est aussi le fruit d’une collaboration avec France Culture. « Toutes les voix des personnages et les sons ont été enregistrés à la Maison de la Radio de Paris. »

Le jeu à l’aveugle contient 5 niveaux et compte plus de 300 000 téléchargements, depuis son lancement en octobre 2015. Il a également récolté plusieurs prix, comme le Ping Awards (pour la création de jeux vidéos français), ou encore le Trophée Initiative Sociale. « Nous sommes heureux de constater le succès de « A Blind Legend », qui a aussi reçu de très bonnes notes sur les sites de jeux vidéos. »

Un financement réussi grâce au crowdfunding

La motivation principale de DOWiNO ? Sensibiliser le public au handicap. « Le jeu s’adresse à tous, pas seulement aux malvoyants. C’est une façon ludique de faire prendre conscience du handicap, en ayant les mêmes sensations qu’une personne malvoyante. » Pierre-Alain Gagne ajoute : « Le jeu vidéo est la première industrie culturelle. Il existe de nombreuses façons de sensibiliser le public, notamment via le cinéma, les documentaires, les livres… Tandis que le jeu vidéo est très peu exploité à ce niveau-là. »

C’est donc avec cette idée en tête que, l’an dernier, le projet est arrivé sur la plateforme de crowdfunding Ulule. Le financement fut un succès, avec plus de 1 000 contributeurs et un financement supérieur à 43 000 euros. « Au-delà de l’aspect financier, la création était vraiment collaborative. La communauté s’est impliquée dans l’écriture du scénario, certains ont prêté leur voix, etc. Nous avons pu recueillir les remarques et les conseils de chacun pour l’élaboration finale du jeu. »

Bientôt un jeu… pour arrêter de fumer !

Face au succès de « A Blind Legend » sur les supports mobiles, la start-up souhaite « développer le jeu sur toutes les plateformes de jeux vidéos en ligne, via Plug In Digital (outil de distribution des jeux vidéos sur le web) », à partir du 7 avril. Mais les idées continuent de foisonner au sein de DOWiNO. Pierre-Alain Gagne confie : « Nous avons un autre projet en tête, tout à fait différent du premier… Le prochain jeu s’appellera Smokitten. » Le principe ? Aider les joueurs de Smokitten à arrêter de fumer. Un projet original, qui enthousiasme l’entrepreneur. « Nous voulons offrir de la nouveauté et surtout surprendre. » Ce nouveau projet sera également lancé sur Ulule, à compter du mois de mai.

A propos de Dowino

Nordine Ghaci, Jérôme Cattenot et Pierre-Alain Gagne sont les trois fondateurs du studio lyonnais DOWiNO, oganisé sous forme de SCOP (Société Coopérative et Participative). Le studio conçoit des serious games et des films d’animation didactiques pour le compte d’organisations publiques afin de sensibiliser, éduquer et former à des problématiques de développement durable, de responsabilité sociale, de santé publique et de solidarité.

Team Dowino



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !