webleads-tracker

Le journal de l'éco -

Édition Puy de dôme

Artisanat

A la tête de la Maison Vacher, Thierry Vacher exerce son métier de boulanger-pâtissier à Chamalières avec passion

A la tête de la Maison Vacher, Thierry Vacher exerce son métier de boulanger-pâtissier à Chamalières avec passion

Installé à Chamalières depuis 2005, Thierry Vacher se définit avant tout comme un artisan passionné par son métier. Une profession bien ancrée dans l’histoire familiale. La fameuse Fanette proposée par la Maison Vacher garnit les tables des Chamaliérois, depuis plusieurs décennies.


L’amour du pain depuis des générations

Thierry Vacher a commencé à travailler en 1984. Il aime raconter cette belle histoire :  » Nous faisons partie de la deuxième famille de France qui n’a jamais dérogé à son métier. Soit on est boulanger, soit on est pâtissier, voire les deux. Et cela depuis 6 générations. Toute mon enfance, j’ai pu observé la technique de mon père et j’ai beaucoup appris. Ensuite, j’ai effectué mon apprentissage en pâtisserie en Saône-et-Loire. » L’artisan affirme que son destin ne lui a jamais été imposé : « Il n’y a pas eu d’obligation. Cela s’est fait naturellement. «  Il rachète la boulangerie de ses parents en 2005.

La Fanette, une création de la Maison Vacher

Depuis, Thierry Vacher possède deux boutiques à Chamalières et emploie 15 salariés. Il a pour objectif constant de fidéliser sa clientèle et surtout « de se faire plaisir soi-même pour faire plaisir aux autres ». Il ajoute : « A un client qui ne me connaît pas, je ne lui dirais pas que je suis le meilleur mais que je fais partie des plus passionnés. Je serai toujours à son écoute. »

Thierry Vacher est fier de faire goûter à ses clients la Fanette, une baguette à l’ancienne au levain, qui porte le nom de son arrière grand-mère : « C’est un produit développé quand on était à Clermont-Ferrand. Nous avons beaucoup misé dessus et avons même déposé un brevet. »

Un métier prenant et passionnant

L’artisan est fier de ses valeurs familiales : « Mes parents m’ont transmis la rigueur et la passion. Quand j’ai commencé le métier, on travaillait le dimanche et les jours fériés, maintenant ce n’est plus le cas. C’est appréciable de pouvoir profiter de sa famille. » Thierry Vacher enchaîne les heures de travail, puisqu’il est présent aussi bien les nuits avec son personnel que la journée avec les vendeuses.

Retrouvez Thierry Vacher dans la vidéo des Gourmands Nés, tournée par George ABIKHATTAR.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !