webleads-tracker

Le journal de l'éco -

Édition Auvergne Rhône-Alpes

Institutions, Admnistrations et Collectivités, Territoires

A89 : Une autoroute connectée pour doper son business… les CCI se mobilisent à Chatel-Guyon

A89 : Une autoroute connectée pour doper son business… les CCI se mobilisent à Chatel-Guyon

Défi humain et technique, l’A89 est arrivée au bout de sa route en 2013 avec l’inauguration du tronçon Balbigny/La-Tour-de-Salvagny. Tout au long de sa réalisation, les CCI des régions Aquitaine, Limousin, Auvergne et Rhône-Alpes ont porté avec succès le lobbying nécessaire à la réalisation de l’axe européen A89 Bordeaux-Lyon-Genève afin d’accroître l’attractivité et le développement économique des territoires traversés.

Aujourd’hui, soucieuses de contribuer à la dynamique des échanges économiques entre les entreprises situées tout au long l’A89, les CCI des bassins économiques ont organisé à Châtel-Guyon la 3e édition des rencontres d’affaires A 89.



Suite au succès des premières rencontres d’affaires organisées en 2013 en région lyonnaise autour des acteurs économiques des secteurs de l’agroalimentaire, de la construction et du bois, les CCI ont renouvelé cette manifestation en 2015 au Pôle Interconsulaire de Dordogne et cette année à Chatel-Guyon (63).

Dans la lignée des deux manifestations précédentes, l’édition 2016 des Rencontres d’Affaires A89 affichait un programme ambitieux : Favoriser la rencontre et le développement des réseaux d’affaires entre les entreprises, centres et laboratoires de recherche, centres de formation et universités et des équipements structurants de l’axe Bordeaux – Clermont Ferrand – Lyon !

Cette journée d’échanges et de business s’est articulé, entre autres, autour d’un fil rouge : Le développement des coopérations dans le cadre de la transformation digitale dans les secteurs d’activités des services numériques, de l’agroalimentaire, du tourisme, de la cosmétique et de industries de la santé.

La manifestation à ouvert ses portes dès 10h00 sous le parrainage de Laurent Wauquiez, Président du conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes, de Frédéric Bonnichon, Hôte du jour en tant que Maire de Châtel-Guyon et, naturellement, de Philippe Fouet, vice-Président, Président Délégation de Thiers – CCI Puy-de-Dôme, organisatrice de l’événement pour 2016.

Les entrepreneurs étaient conviés à assister une table ronde sur le thème « A89, autoroute connectée ».
En effet, aujourd’hui les opérateurs autoroutiers se lancent, à leur tour, dans des programmes de mutation numériques.
Ainsi, le Lab Vinci Autoroutes, travaille avec des start-up pour enrichir son offre de services autour du thème « Réinventons l’expérience du voyage pour les usagers autoroutier ». Nouveaux usages, nouvelles formes de mobilités comme le co-voiturage, optimisation de l’expérience de l’autoroute… les projets sont nombreux et variés.
Ces nouveaux usages, nouveaux comportements, voire même ces nouvelles formes d’économie, qu’elle soit collaborative ou circulaire, dans les secteurs du tourisme, de la santé, de l’hôtellerie ou encore du thermalisme ont été au coeur du débat.
Cette table ronde, animée par Frédéric COUREAU, Président du Journal de l’éco, rassemblait 
Yan BAILLY, Responsable territorial Auvergne du Cluster Numélink – Auvergne TIC,
 Michèle GARY-PAILLASSOU, Directrice de CyberCorrèze,
Philippe FRANCOIS, Président de François Tourisme Consultants,
 Sabine KIESER, Directrice d’études marketing et sensorielles chez Imasens,
 Gaëtan TALENS, Chargé de projet à l’Institut Paul BOCUSE,
 Pierre JAL, Directeur Général de Thermauvergne et Françoise PERRET, Responsable Communication Relations Presse et Partenariats à Vulcania.

Revivez la matinée et les échanges de la table ronde :

Ces rencontres ont été l’occasion pour les CCI de rappeler que l’A89 a permis d’accroître le potentiel économique des régions qu’elle traverse en favorisant l’accessibilité et le développement des échanges et que de nombreuses entreprises se sont développées ou se sont implantées sur ces territoires sous l’influence de l’A89.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !