webleads-tracker

Le journal de l'éco -

Édition Puy de dôme

Tourisme, Hôtellerie, Restauration, Voyage

Acteurs du tourisme en Auvergne : Tous ensemble !

Acteurs du tourisme en Auvergne : Tous ensemble !

Les acteurs du tourisme d’affaires clermontois préparent leur prochaine action commerciale à Lyon le 22 juin prochain. Objectif : Attirer les organisateurs de séminaires, conventions, réunions et autres événements de la métropole lyonnaise. Il faut dire que les professionnels du tourisme sont confrontés à des ruptures fondamentales des modes de consommation et des comportements d’achats de leurs clientèles. La CCI Auvergne-Rhône-Alpes vient de publier une enquête particulièrement détaillée réalisée auprès d’un secteur en pleine transformation. L’occasion de faire un point sur une filière incontournable pour l’économie régionale.


En 2016, la France a conservé sa place de première destination touristique mondiale, avec 83 millions de visiteurs étrangers accueillis, même si elle se situe au 4e rang en termes de recettes. En Auvergne-Rhône-Alpes, troisième région d’accueil de la clientèle nationale et étrangère, le tourisme occupe une position stratégique. Le secteur a généré 19,7 milliards d’euros de consommation touristique, soit 8 % du PIB régional. Le montant des investissements est tout aussi impressionnant : 1,5 milliard d’euros en 2015 . (*Source : Chiffres clés du tourisme 2017, Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme)

Pour Philippe Guérand, président de la CCI de région, “Beaucoup d’acteurs tirent profit de la fréquentation et des investissements touristique : entreprises du BTP, des transports, artisanat, loisirs, culture, commerces, restaurants, produits agroalimentaires, dont certains issus de l’agriculture locale… C’est donc un cercle vertueux qui s’engage entre le tourisme et tous les autres secteurs”.

Répondre aux nouvelles attentes sociétales

C’est l’un des points clés révélés par les professionnels. Les attentes des clientèles connaissent des bouleversements profonds. L’offre standard semble avoir vécu, laissant la place à des positionnements beaucoup plus étudiés et à des concepts plus innovants. Vivre des expériences fortes, insolites, dans des lieux authentiques fait partie des attentes exprimées par les clientèles touristiques. C’est ici que se niche l’un des gisements les plus porteurs pour une région comme Auvergne Rhône-Alpes : le tourisme itinérant. À pied, à vélo, à moto, à cheval, en bateau… l’itinérance touristique ouvre de nouvelles voies de croissance pour les professionnels.

Elle présente trois avantages majeurs : une dépense supérieure de 15 à 20 % par jour par rapport à un client en séjour grâce à l’achat de services supplémentaires, un allongement des saisons touristiques (50 % des pratiques se déroulant plutôt en mai, juin, septembre et octobre), enfin une véritable opportunité d’attirer une fréquentation touristique des publics britanniques, allemands, belges, néerlandais, suisses, au travers de séjours en itinérance.

capture-decran-2017-05-27-a-10-55-02

Et en Auvergne ?

Le tourisme en Auvergne est en pleine croissance et séduit de plus en plus une clientèle en quête d’aventure, de nature, d’évasion.  L’Auvergne fait désormais partie des 10 régions françaises les plus touristiques, générant plus de 20 000 emplois.

Clermont Auvergne Tourisme : un seul office pour un destin commun.

Adossée au nom d’Auvergne, Clermont-Ferrand joue à fond la carte de l’attractivité touristique pour créer de la richesse et de l’emploi. Clermont Auvergne Tourisme, le nouveau nom de l’office de tourisme de Clermont Auvergne Métropole fusionne les 6 offices ou syndicats d’initiatives existants afin d’améliorer l’attractivité de l’agglomération. Sur les 21 communes de la métropole, le tourisme représente 3 000 emplois et quelque 300 millions d’euros de chiffre d’affaires, soit près du quart de celui de l’ex-région.

Avec l’aide des professionnels réunis au sein d’un comité technique, cette « force de frappe harmonisée », fertile en projets innovants, travaille autour de 4 axes : le tourisme d’affaires et de congrès, le tourisme de santé et de bien-être, qui inclut le thermalisme de Royat et Chamalières, le tourisme sportif et de pleine nature sur les axes extérieurs de la métropole et enfin, le tourisme urbain, appuyé sur le patrimoine, la culture et l’événementiel clermontois.

Seulement, avec plus ou moins d’atouts, l’ensemble des territoires de l’hexagone cherchent à séduire les touristes. C’est ici que l’action collective menée en Auvergne par l’ensemble des acteurs concernés, publics et privés, prend tout son sens : Agir ensemble pour gagner en visibilité !

 

Le groupe de travail sur la photo : Arnaud Combes (GL events) – Aurelien Perrin (ASM) – Delphine Giraud (Club hôtelier clermontois) – Julien Boileau (OT congrès Clermont Ferrand) – Sophie Barroux (GL events) – Olivier Basset (L’aventure Michelin) -François Heid (Vulcania).

clermont-auvergne-tourisme-2

Remerciement & sources



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !