webleads-tracker

Services et Équipements aux Entreprises

Appel à projets Lyon French Tech : Accessibilité Numérique

Appel à projets Lyon French Tech : Accessibilité Numérique

« Accessibilité Numérique » est un dispositif de soutien au développement de projets destinés à faciliter l’accessibilité au monde du numérique pour les personnes en situation de handicap. Ce dispositif est financé par le Programme d’Investissement d’Avenir (PIA) et accueillera les dossiers déposés jusqu’au 10 janvier 2017 à 12 heures.


Projets attendus

L’appel à projets est ouvert aux projets de R&D menés par au moins deux partenaires dont une entreprise, ainsi qu’aux projets mono-partenaires.

Il est attendu que les solutions puissent être mises en œuvre rapidement. Une durée de projet de l’ordre de 18 à 24 mois est donc préconisée pour permettre une commercialisation rapide.

A titre indicatif, il est attendu que les projets soumis aient un budget moyen compris entre 0,5 M€ et 2 M€.

Par ailleurs, les projets doivent s’inscrire dans l’un des quatre axes technologiques suivants :

  • Traduction / transcription / enrichissement de contenu,
  • Conversion de contenu,
  • Utilisation de la réalité augmentée pour l’accessibilité,
  • Interfaces de contrôles adaptées.

Comment participer ?

Sont éligibles : les entreprises, établissements de recherche et associations.
Les projets peuvent être mono-partenaires ou collaboratifs (avec au moins une entreprise).

Processus de sélection

La sélection des projets se fait en deux temps. Tout d’abord via une première pré-sélection sur la base du dossier écrit, suivie d’auditions par un comité d’experts et enfin via une instruction détaillée du projet en vue d’une décision de financement.

Les critères d’appréciation des projets sont :

  • Adéquation aux objectifs de l’AAP
  • Pertinence technologique et industrielle
  • Impact économique
  • Impact social
  • Partenariat

Les dossiers sont à déposer en ligne sur l’extranet Bpifrance au plus tard le 10 janvier 2017 à 12h.



Communiqué de presse du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !