webleads-tracker

Le journal de l'éco -

Industrie

ATEA à Hauterive, intégrateur au service de l’industrie

ATEA à Hauterive, intégrateur au service de l’industrie

Intégrateur reconnu dans le monde industriel depuis une trentaine d’années pour son savoir-faire dans la réalisation de projets, le groupe parisien ATEA a diversifié son activité en 2013 avec l’implantation d’un site non loin de la zone d’activité du Parc à Hauterive. Cette nouvelle entité a pour belle histoire d’avoir été créée dans l’objectif de sauvegarder des ressources et des compétences locales.


A la suite de la fermeture de l’entreprise SAEB, se sont retrouvés disponibles des hommes, des compétences et un portefeuille clients. Le groupe ATEA, fort d’une expérience de trente ans dans la réalisation de projets dans les domaines de l’électricité, l’automatisme, la robotique et les biens d’équipements industriels notamment auprès des sociétés PSA Peugeot Citroën, Faurecia, Air France, Coca-Cola, H&M, a relancé cette activité économique sur le bassin depuis environ 1 an.

Mars 2013 : démarrage de l’activité

C’est à l’Atrium que l’entreprise s’implante dans un premier temps pour établir une base tertiaire. « Nous connaissions l’agence de développement économique de Vichy Val d’Allier. Nous avons fait appel à elle pour nous aider dans nos démarches. C’est d’ailleurs aussi l’agence qui nous a parlé de la disponibilité de ces bâtiments. Nous comptons sur elle et sur le Comité d’Expansion Economique de l’Allier (CEEA) pour nous ouvrir des perspectives. » Deux mois plus tard, Atea intègre ses nouveaux locaux, impasse des Bourses à Hauterive. Au-delà de promouvoir les activités historiques d’ATEA que sont l’électricité, l’automatisme, la robotique, les biens d’équipements industriels, le site hauterivois axe ses démarches sur la tuyauterie industrielle : système de production d’énergie, traitement de l’eau… et sur la métallerie industrielle : structures mécano-soudées, passerelles, escaliers, rampes, protections grillagées… « Nous nous adressons aux industriels locaux, régionaux et nationaux ».

Positionnement sur des marchés porteurs

Fabriquer des solutions intégrées de production d’énergie à base de gaz issu de matières organiques est dans l’air du temps. Le marché est en croissance mais seule l’expertise permettra d’y prendre une place significative. « Des solutions existent déjà sur des grands sites (épandage de déchets ménagés) mais la tendance va vers les plus petites installations », un marché subventionné par l’Europe et la Région Auvergne sur lequel l’entreprise se positionne. « Nous intervenons en tant qu’intégrateurs. Généralement le « basic ingénierie » est réalisé par notre donneur d’ordre. Nous  prenons en charges  les études d’exécution et intègront l’ensemble des équipements jusqu’à leur installation sur les sites de production. »

Pour répondre à ces marchés, le site d’Hauterive est doté d’un atelier de fabrication de structures mécanosoudées et de tuyauterie industrielle. En complément de l’activité « énergie » ces moyens leurs permettent de proposer des réalisations allant de la tôle pliée à la passerelle en passant par les rampes et les plateformes.

Cette branche métallerie s’adresse donc à un large public. « Un artisan local ou une collectivité par exemple, qui a besoin d’une pièce métallique pliée soudée, peut faire appel à nos services. En plus de ce service de proximité, nous souhaitons déployer sur le bassin vichyssois l’ensemble de l’offre Atéa. Nous avons déjà convaincu des acteurs significatifs (Société Commerciale des Eaux Minérales du Bassin de Vichy, SOPROMECO à Abrest) et comptons rapidement étendre notre influence en nous appuyant sur un réseau de fournisseurs locaux : Rexel et la Quincaillerie Bourbonnaise à Cusset, Sorofi à Charmeil... »

Du projet industriel à la petite pièce de métal, ATEA s’appuie principalement sur des compétences humaines issues de SAEB : soudeurs, ouvriers, techniciens du bureau d’études…

« Nous nous mettons également à contribution des personnels qui, suite à leur perte d’emploi, ont créé leur propre bureau d’études. Comme la société TSWAGO à Issoire».

Se faire connaître auprès des structures et artisans locaux, pérenniser et poursuivre le développement de la société sont les objectifs que s’est fixé Atea pour les mois à venir à l’aube de sa première année d’existence.

Source : les carnets économiques du territoire sur vichy-economie.com

logo atea

Voir les carnets économiques du territoire sur vichy-economie.com



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !