webleads-tracker

Le journal de l'éco -

Édition Puy de dôme

Services et Équipements aux Entreprises

Auvergne Events : faire de Clermont-Ferrand une ville de conventions et de congrès

Auvergne Events : faire de Clermont-Ferrand une ville de conventions et de congrès

Le 31 mars 2017, Auvergne Events accueille la convention Groupama au Zénith d’Auvergne. Près de 6 500 collaborateurs vont investir les lieux. Patricio Cogordan, directeur général, et Arnaud Combes, directeur commercial, affichent la même volonté : travailler avec les acteurs régionaux pour faire de Clermont-Ferrand une ville phare dans le tourisme d’affaires.


Clermont-Ferrand : une ville de conventions et de congrès

Auvergne Events, filiale du groupe GL Events accueillera, le 31 mars 2017, une des plus grandes conventions nationales : la convention Groupama. « Nous attendons 6 500 collaborateurs au sein du Zénith » annonce Arnaud Combes, directeur commercial. Cette manifestation s’inscrit dans la stratégie d’Auvergne Events, qui souhaite faire de Clermont-Ferrand « une ville de conventions et de congrès, en s’appuyant sur une clientèle lyonnaise et parisienne. » En 2016, Auvergne Events a accueilli 20 000 congressistes, ce qui génère des retombées d’environ « 6,8 millions d’euros de chiffre d’affaires pour la ville de Clermont-Ferrand. Nous souhaitons encore renforcer ce service et accueillir une vingtaine de congrès par an » déclare Arnaud Combes.

Sept chefs de projets sont chargés de monter et préparer l’événement du client, pour lui fournir toutes les prestations dont il a besoin : technologie audiovisuelle, restaurant, mobilier, personnel de sécurité, etc. « La plupart de nos prestataires sont des entreprises locales. Auvergne Events est un acteur important du tourisme d’affaires, avec des répercussions économiques immédiates pour le bassin clermontois. »

Miser sur l’attractivité du territoire

Pour attirer les congressistes, Arnaud Combes mise sur la nouvelle organisation commerciale qu’il a mise en place depuis son arrivée. Deux nouvelles prospectrices ont rejoint l’équipe commerciale pour détecter les potentiels, afin « d’amener le client à organiser son événement à Clermont-Ferrand, au sein de nos trois sites : le Polydome, le Zénith et la Grande Halle d’Auvergne. » Le directeur commercial mise aussi sur l’attractivité du territoire, mais également sur la qualité des infrastructures. Le Polydome est notamment équipé des dernières technologies et occupe une place privilégiée, proche du centre-ville.

« La ville de Clermont-Ferrand dispose de nombreux atouts pour faire vivre le tourisme d’affaires et familial. Nous sommes en étroite collaboration avec les acteurs du tourisme, pour mutualiser nos forces et faire vivre l’économie locale. Patricio Cogordan, notre directeur général, affiche la même volonté de dynamiser le territoire. » Le site internet, refait à neuf, intègre la technologie de réalité virtuelle, pour une vue à 360 ° de tous les espaces d’Auvergne Events. De quoi attirer toutes sortes de manifestations, comme le Congrès International des Arts Martiaux, qui se déroulera au Polydome en août 2017.

Pour en savoir plus : http://www.auvergnevents.com/fr

A propos du Groupe GL Events

Le Groupe GL Events compte trois activités :

  • GL Live : regroupe l’ensemble des métiers de l’événementiel corporate, institutionnel, et sportif. Ses équipes apportent des solutions clés en main, du conseil et de la conception jusqu’à la réalisation des événements tels que COP 20 et la COP 21, Jeux Olympiques et Coupes du monde, Festival de Cannes…
  • GL Exhibitions : pilote et anime plus de 300 salons propriétaires en France et à l’étranger. Son portefeuille couvre de nombreux secteurs : agro-alimentaire, culture, textile/mode, industrie… comme le SIRHA, le Bocuse d’Or, Paysalia…
  • GL Venues : gère le réseau de 40 sites événementiels (centres de congrès, parcs d’expositions, salles de spectacles et halles multifonctionnelles) implantés en France et à l’international.

En 2016, le Groupe GL Events affichait un chiffre d’affaires de 953 millions d’euros.



Un publi-rédactionnel du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !