webleads-tracker

Tourisme, Hôtellerie, Restauration, Voyage

BIKEAT à Lyon : les plats du midi livrés en moins de 15 minutes

BIKEAT à Lyon : les plats du midi livrés en moins de 15 minutes

Eric Chaffanel vient de créer Bikeat, restaurant 100 % en ligne. La start-up propose des plats fait maison à moins de 10 euros et livrés en 15 minutes, pour répondre à la problématique de la pause déjeuner. Le concept se développe à Lyon et devrait se dupliquer dans d’autres grandes villes de France.


Des plats livrés à vélo

Eric Chaffanel est Lyonnais d’origine. Pendant six ans, il travaille à Paris en tant que consultant en management et marketing dans un cabinet de conseils. C’est alors qu’il remarque : « Le temps de pause pour déjeuner avec les collègues est très limité. Souvent, il faut débourser 15 euros pour manger correctement, ou un peu moins de 10 euros pour un sandwich. J’ai constaté qu’il n’existait pas de solution intermédiaire. » C’est avec cette idée en tête qu’Eric Chaffanel revient s’installer sur Lyon, pour lancer Bikeat et ainsi répondre à cette problématique de la pause du midi. « Nous ciblons surtout les actifs. De plus en plus de chefs d’entreprise viennent s’installer à Lyon, il y a vraiment du potentiel. »

Bikeat propose des plats du jour, préparés le matin même et élaborés à partir de « produits frais, locaux et de saison. » Les coursiers sont à vélo et livrent les plats dans un délai de 15 minutes. Pour l’instant, deux plats du jour et un dessert sont proposés. Mais la formule va se développer : « Bientôt, nous allons proposer une boisson, deux plats et deux desserts. Nous voulons une carte courte, simple et gourmande. » Pour Eric Chaffanel, « cette formule répond aux besoins de la pause déjeuner. Le délai d’attente est court, le prix est à moins de dix euros, ce qui correspond à la valeur d’un ticket restaurant. » Les frais de livraison sont absorbés dans le prix des plats, dont les recettes sont imaginées par la start-up. Tout juste lancée, la jeune pousse livre déjà le 6e arrondissement de Lyon et une partie du 3e. « Nous allons ouvrir le 2e arrondissement, pour ensuite aller jusqu’à Bellecour et aux pentes de la Croix Rousse. »

Bikeat, c’est dans la poche

Le concept fait mouche. Eric Chaffanel reçoit une quinzaine de commandes, qui « augmentent de jour en jour ». Les sponsors et les partenariats sont un vrai soutien pour le jeune entrepreneur. « Le projet a beaucoup gagné en visibilité avec le concours Lyon Start-Up. Nous sommes arrivés dans le top 6 des finalistes. » Eric Chaffanel est également l’un des cinq lauréats de Rapplic, concours d’applications dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. « Nous allons proposer, d’ici la fin de l’été 2016, une application mobile qui permettra de commander directement depuis les smartphones. Les clients suivront l’avancée de leurs commandes en visualisant le coursier, et auront les plats du jour directement dans leur poche ! »

Lire aussi : Rapplic lance un grand concours d’applications 

Eric Chaffanel espère couvrir tout Lyon d’ici la fin de l’année et ainsi atteindre les 100 plats commandés par jour. « N’importe quel Lyonnais, à terme, pourra commander sur Bikeat et être livré rapidement. Notre gros point fort, c’est d’être un restaurant 100 % en ligne. C’est nous qui allons à la rencontre du client, sans passer par l’intermédiaire d’un restaurant. » Le concept devrait se dupliquer dans d’autres villes françaises d’ici quelques mois, notamment à Marseille et Bordeaux. Pour faire évoluer l’entreprise, Bikeat va mener une levée de fonds pour l’année 2017. Affaire à suivre…

Pour retrouver d’autres créateurs : Dossier Jeunes créateurs d’entreprises



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !