webleads-tracker

Formation, éducation

Clermont-Ferrand, parmi les villes universitaires les moins chères de France

Clermont-Ferrand, parmi les villes universitaires les moins chères de France

Comme chaque année, L’Union nationale des étudiants de France (UNEF) publie une étude sur le coût de la vie des étudiants. Zoom sur Clermont-Ferrand qui se démarque du classement.


Un coût plus faible qu’à Bordeaux ou Paris
Clermont-Ferrand est l’un des villes les plus avantageuses financièrement pour étudier, selon une étude publiée par l’UNEF, qui classe les plus grandes villes universitaires françaises en fonction du coût de la vie étudiante.
Ce classement calcule le coût de la vie étudiante dans les 32 plus grosses villes universitaires en intégrant :
– Un socle fixe, comprenant l’alimentation, les charges, les livres, le téléphone et les loisirs, d’après les données de l’Observatoire de la Vie Etudiante (OVE)
– Les loyers moyens des logements étudiants de la ville, mesurés chaque année par Locservice.fr
– Le coût annuel des transports en commun pour les étudiants.
L’étude montre une véritable disparité territoriale. Selon le lieu d’étude, le coût d’une année universitaire peut varier du simple au double. Un étudiant à Paris payera en moyenne 806 euros de loyer, alors qu’à Clermont-Ferrand, le loyer moyen d’un étudiant est de 366 euros. Il sera encore moins cher à Brest, ville considérée comme la moins chère pour étudier, d’après cette étude.
Clermont se classe parmi les moins chères en France, avec environ 709 euros par mois pour un étudiant.
Paris est sans surprise la ville universitaire la plus onéreuse pour les étudiants avec 1124 euros par mois pour y étudier.
Les dispositifs de la ville en faveur des étudiants
Il faut préciser que la ville de Clermont-Ferrand met en place plusieurs dispositifs pour aider les étudiants. Par exemple, la baisse de 20 % en moyenne de leur tarif de transports. Il y a également des aides financières directes mises en place, comme l’aide à la mobilité d’un montant de 500€.
Bien que le classement de la capitale auvergnate soit rassurant, le coût de la vie étudiante à Clermont-Ferrand est en augmentation, comme dans la plupart des villes universitaires.
L’étude pointe notamment du doigt les évolutions cette année quant aux tarifs de transports. Si la ville met en place des tarifs préférentiels pour les boursiers, cette baisse est compensée par une hausse pour les étudiants non-boursiers de 18%.
Crédits Photo : Christopher / Auvergne.fr


Communiqué de presse du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !