webleads-tracker

Le journal de l'éco -

Édition Puy de dôme

Clubs, syndicats, clusters et réseaux

Clermont-Ferrand : Patrick Boulery, président de Réflexe Brezet : « Une force d’actions et de propositions » !

Clermont-Ferrand : Patrick Boulery, président de Réflexe Brezet : « Une force d’actions et de propositions » !

Patrick Boulery, 57 ans, directeur commercial de la société ExterionMedia est celui qui veille à la destinée de l’association Réflexe Brézet, depuis une année. Pour le président de l’association qui fédère les entreprises de la plus grande zone d’activité du Massif Central, cette période de mi-mandat est l’occasion de faire un point sur l’action de l’association, mais également de se projeter dans le futur d’une zone qui en pleine évolution, qui devrait se traduire par de nombreux changements…


L’association Réflexe Brézet compte 140 adhérents. Cette large adhésion, l’association la doit certainement au dynamisme de ses présidents successifs : Hervé Golfier, Raphaël Berardi et, depuis une année, Patrick Boulery, le 4e président de l’association. « La présidence est de deux années », déclare Patrick Boulery. «Deux années c’est court et cela implique qu’il ne faut pas trainer pour faire avancer ses projets. Mais l’équipe de bénévoles qui m’entoure est particulièrement motivée et impliquée. » Réflexe Brézet affiche clairement ses ambitions autour de trois axes principaux : développer les relations commerciales entre les entreprises de la zone du Brézet, régénérer et valoriser l’image de la zone auprès des clients particuliers et professionnels. Enfin, être une force de proposition et améliorer les conditions de travail des salariés. Rien n’a été laissé au hasard dans l’organisation de l’association. Ainsi, le travail au sein de Réflexe Brézet est réparti en 12 commissions composées de membres du bureau, eux même renouvelable tous les deux ans par moitié.

L’autre caractéristique de l’association sur laquelle Patrick Boulery ne manque pas d’insister est la recherche permanente de convivialité. « Il faut avant tout créer du lien, faire se rencontrer les adhérents, mais plus globalement chacun des dirigeants qui composent la zone. Naturellement, de ces liens naissent de nouveaux courants d’affaires, mais la relation humaine reste une priorité. Cela explique pourquoi, parmi nos 12 commissions, nous avons des groupes de travail sur la sécurité dans la zone ou encore les problématiques de trafic et les rencontres inter-entreprises, mais également une commission sur le thème du ‘bien être au travail’ ! »

Patrick Boulery est un homme de communication et cela s’est traduit dès l’entame de son mandat par la refonte du site Internet et de la page Facebook de l’association. « Des outils indispensables pour partager les infos des adhérents mais également celles de toutes les entreprises de la zone » pour le président de Réflexe Brézet.

Être une force de proposition pour accompagner les décisions politiques

Le président de Réflexe Brézet a conscience de la taille et de l’influence économique de la plus grande zone d’activité du Massif Central au cœur de la capitale auvergnate. Devenue une zone de ‘multi-activités’, l’ex zone ‘industrielle’ accueille 526 entreprises qui à 74% sont aujourd’hui des entreprises commerciales et de services.

« Nous entretenons d’excellentes relations avec l’ensemble des acteurs qui influent sur l’avenir de notre Zone. Sa situation géographique est un atout de toute première importance. Toutefois, sa situation en entrée de ville ne manque pas d’entrainer des problèmes de circulation et de saturation du rond point d’entrée de la zone. Nous travaillons en liaison et en coordination avec Clermont Auvergne Métropole et son président Olivier Bianchi. Nous tenons à être une force de proposition, comme nous le faisons par exemple dans le dossier de la desserte par les bus de la zone, que nous considérons comme encore fortement perfectible ».

Il faut dire que la Zone du Brézet a entamé une mue importante.L’ambition de la ville est de développer une mixité des usages dans la partie de la zone qui longe le boulevard Saint-Jean. Dans les 10 à 15 années à venir, la transformation du boulevard sera ainsi terminée avec la création d’une zone d’habitat et l’implantation du lycée de région à la place de l’ancien marché de gros.

« La réussite de notre assemblée générale en est le reflet, notre force grandira en même temps que le nombre d’adhérents ! Nous avons lancé des projets structurants qui se finalisent avec le nouveau site internet et la carte avantages salariés : macarteBrézet.com Ne pas oublier les visites d’entreprises, les Tables d’hôtes et le programme VITALITY qui lutte contre la sédentarité et le stress.

Il y a de l’énergie et de l’enthousiasme dans le bureau, nous avons des idées pour faire bouger les lignes et faire encore grandir la notoriété de la zone du Brézet. »

banniere-articles-brezet

 

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !