webleads-tracker

Numérique, Informatique & Télécom

Enquête du numérique : des salariés du digital jeunes et actifs

Enquête du numérique : des salariés du digital jeunes et actifs

Chaque année, le Blog du Modérateur réalise une enquête sur les professionnels du numérique en France. Pour l’édition 2016, 1916 personnes ont participé à l’enquête, entre le 9 et le 27 mai 2016. Petit point sur les tendances dans l’emploi digital…


Profil type : une Parisienne de 30 ans en CDI

Le digital est un secteur ouvert aux femmes : elles représentent 56% des répondants à l’enquête. En revanche, elles gagnent 18% de moins que les hommes. L’enquête indique une majorité de participants originaires d’Ile-de-France (27 % habitent à Paris), et d’Auvergne-Rhône-Alpes (13%). Les professionnels du numérique sont relativement jeunes, puisque l’âge médian est de 30 ans. 58% des professionnels du numérique sont salariés en CDI. Les freelances représentent 15%. Les salariés sont relativement peu expérimentés : 46% d’entre eux ont moins de 5 ans d’expérience. Les secteurs qui se démarquent sont la communication, le marketing et le community management, qui correspondent à 47% des répondants à l’enquête.

Les sociétés qui emploient des professionnels du numérique sont principalement des PME (48%). Les TPE et les ETI représentent respectivement 20% et 21% des répondants. Près d’un salarié du numérique sur deux travaille chez l’annonceur, 19% sont en agence. L’open space est très répandu puisqu’il concerne 49 % des salariés du digital, contre seulement 3% de télétravail.

Des écarts de salaire entre Paris et la province

En 2016, le salaire médian des salariés du numérique (CDI et CDD) s’élève à 30 00 euros brut par an (50% gagnent plus, 50% gagnent moins). Le quart qui gagne le moins touche 24 000 euros ou moins ; le quart qui gagne le plus touche 37 750 euros ou plus.

Entre Paris et la province, les écarts sont significatifs. Un salarié du numérique à Paris gagne en moyenne 34 000 euros par an; son confrère en région déclare une rémunération de 28 000 euros. Concernant les métiers, on remarque que les développeurs (35 000 euros) et les chefs de projet (34 000 euros) sont bien mieux payés que les graphistes (24 000 euros).

Les sites Internet d’offres d’emploi plébiscités

27% des professionnels du numérique en poste ont trouvé leur emploi via Internet. Le réseau professionnels et les réseaux sociaux (29%) arrivent largement devant Pôle emploi et l’Apec (5%). Bien qu’ils soient en poste, il apparaît que les salariés veillent sur le marché de l’emploi. 73% d’entre eux se déclarent « en recherche active » ou « ouvert aux opportunités ». D’ailleurs, 63% des salariés du digital pensent changer d’entreprise dans moins d’un an ou dans les deux ans, tandis que 44% envisagent de créer leur propre entreprise.

D’après l’enquête, les salariés seraient heureux, flexibles et épanouis dans leur métier. Ils représentent 95% des répondants. Ils apprécient particulièrement les missions qui leur sont confiées (84%) et leur cadre de travail. Leur rémunération est un sujet plus compliqué : seuls 48% d’entre eux sont satisfaits. Néanmoins, 83% des professionnels du numérique sont heureux, malgré les 29% qui estiment être « souvent » ou « constamment » stressé.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !