webleads-tracker

Le journal de l'éco -

Édition Auvergne Rhône-Alpes

Électrique, Mécanique, Électronique

Fabrication additive métallique : Décryptage d’une technologie de fabrication à fort potentiel

Fabrication additive métallique : Décryptage d’une technologie de fabrication à fort potentiel

Rendez-vous de la mécanique le mardi 24 janvier 2017 de 13h30 à 17h30, au Cetiat, Domaine Scientifique de la Doua, 25 Avenue des Arts à Villeurbane (69).


La fabrication additive est une technologie innovante, utilisée de plus en plus fréquemment dans le monde de l’industrie notamment par les secteurs de l’outillage, du médical et de l’aéronautique. C’est un processus de production qui n’utilise aucun outillage. Il constitue l’une des technologies de l’usine du futur.

Cette technologie regroupe l’ensemble des procédés permettant de fabriquer, couche après couche et par ajout de matière, un objet à partir de logiciels de conception assistée par ordinateur (CAO). La fabrication additive permet ainsi de créer toutes les formes d’objet souhaitées. Elle permet surtout de réaliser des maquettes et des prototypes de géométries complexes et personnalisées. Elle s’impose comme l’une des grandes mutations de ce début de XXIe siècle en matière de production industrielle, mettant ainsi en avant d’importants gains de temps et la possibilité de réaliser des composants inaccessibles à l’usinage traditionnel.

De nombreux secteurs d’activités industrielles s’intéressent fortement au potentiel d’innovation qu’offrent ces technologies. Ces dernières années, les fabricants de machines ont développé, pratiquement à partir de tous les procédés de fabrication additive, des solutions dites « d’impression 3D », accessibles à des PME et TPE.

De nombreux développements favorisent d’ores et déjà l’intégration industrielle de la fabrication additive pour la fabrication directe de pièces techniques « bonnes matières », l’outillage rapide et intelligent, avec de nouvelles fonctionnalités internes, permettant d’obtenir très rapidement des pièces série « bonne matière et bon procédé » et avec des gains de productivité importants. La fabrication d’outillages à partir des techniques de fabrication additive présente un intérêt réel, elle apporte des avantages techniques et économiques majeurs, à même de pouvoir relocaliser en France ces activités délocalisées dans les pays low cost ces 10 dernières années.

Programme

Accueil des participants par José Pedraza, délégué régional au Cetim, Mohammed Cherfaoui, responsable du comité de programme équipements fluidiques au Cetim et Céline Bergounhon, déléguée régionale à la FIM.

Avantages et limites de la fabrication additive métallique :

·         Nature des matériaux disponibles

·         Contraintes de fabrication

·         Concevoir autrement

·         Quels sont les post-traitements nécessaires ?

·         Quelles sont les réalités économiques à ce jour ?

Présentation de cas concrets

Les études en cours au Cetim

Questions/réponses et débat sur l’intérêt et les besoins des industriels

À l’issue de la réunion, un cocktail permettra de poursuivre les discussions

Plus d’informations sur http://www.cetim.fr



Communiqué de presse du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !