webleads-tracker

Services aux Particuliers

Fenotek lève 2,2 millions d’euros pour financer l’industrialisation et la commercialisation de l’interphone connecté Hi)

Fenotek lève 2,2 millions d’euros pour financer l’industrialisation et la commercialisation de l’interphone connecté Hi)

Créée en 2015, Fenotek a développé Hi) : l’interphone du futur « Made in France ». Connecté à internet, Hi) permet de répondre avec votre smartphone aux visiteurs qui sonnent à domicile, de chez soi ou à l’autre bout du monde. La fonction vidéosurveillance de l’application permet également d’utiliser la caméra haute définition pour surveiller l’accès à son domicile et sécuriser son foyer.


Après une campagne de financement participatif qui a rencontré un vif succès, Fenotek a également séduit les investisseurs institutionnels et les business angels puisqu’elle vient de boucler un premier tour de 2,2 millions d’euros auprès de iSource Gestion (gestionnaire du FCPI Angel Source), Turenne Capital (gestionnaire de PACA Investissement qui est le fond de co-investissement créé par la région  PACA avec le soutien financier de l’Europe), CAAP Création (Crédit Agricole), Provence Business Angels (PBA), l’IAD, l’accélérateur régional P-Factory et la BPI.

« Cette première levée de fonds crédibilise notre projet tout en nous donnant les moyens d’accélérer la production et de soutenir le développement commercial. Réalisé majoritairement auprès d’acteurs régionaux ce tour de table nous permet de nous ancrer durablement dans notre territoire. Nous sommes en effet convaincus que pour réussir globalement comme nous en avons l’ambition, il faut des racines locales fortes », précise Bruno Davoine (CEO).

Hi) sera disponible au prix de 399€ TTC dans les magasins spécialisés et les grandes surfaces de bricolage à partir du mois d’avril 2017.

Fenotek a d’ailleurs été sélectionnée par Business France parmi plus de 200 candidats pour représenter l’innovation française au CES de Las Vegas du 5 au 8 janvier 2017.

 



Communiqué de presse du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !