webleads-tracker

Le journal de l'éco -

Édition Puy de dôme

Commerce et Distribution

Franck Piot, Agro Service 2 000 : la ruralité passionnément

Franck Piot, Agro Service 2 000 : la ruralité passionnément

Franck Piot est président du groupe Agro Service 2000. Dans cet entretien accordé au Journal de l’éco, cet ardent défenseur de la ruralité et de la PME évoque la stratégie et la philosophie du groupe qui atteint désormais 35 millions d’euros de chiffre d’affaires.


Quel sens donnez-vous à la ruralité ?

La France est un pays rural, riche de cultures de terroirs. La ruralité dans nos magasins, nous la vivons en permanence avec nos clients qui sont des acteurs du monde rural. Agro Service 2000 crée de l’activité et de l’emploi en zone rurale. Nos magasins ont autant une utilité commerciale que sociale. Certains de nos clients nous fréquentent régulièrement et depuis longtemps. N’oublions pas que certaines personnes sont isolées dans leur activité et ont plaisir à se retrouver, entre eux, dans nos magasins. C’est une réussite quand les clients se sentent chez eux, chez nous. J’ai la chance de vivre dans ce milieu qui me correspond parfaitement.

Vous êtes président du groupe Agro Service 2000 depuis 2014. Quel dirigeant êtes-vous ?

Nous formons une famille professionnelle, je ne mets pas de barrière avec les salariés, ils ont la liberté de pouvoir s’exprimer et apporter leur plus-value. Je suis à leur écoute et ne vis pas dans une tour d’ivoire. J’ai souhaité créer un comité de direction multicompétences avec Éric Rolland, directeur commercial et marketing, Sophie Manier, directrice administrative et financière et Isabelle Cheze-Sdralek, directrice achat et logistique. On démultiplie les forces en travaillant en groupe. Le but est la croissance de l’entreprise pour pérenniser des emplois dans un milieu rural en crise aujourd’hui. Sans oublier de donner du sens à nos actions. Je communique ma stratégie à tous les salariés, elle est écrite et diffusée.

L’accompagnement des salariés dans leur montée en compétence est essentiel. D’ailleurs, 75 % d’entre-eux sont formés tous les ans sur les aspects techniques, sécurité et management. C’est un investissement primordial, une reconnaissance des personnes qui travaillent dans l’entreprise, pour qu’elles puissent être professionnelles pour elles et devant les clients. En tant que manager, je me pose des questions en permanence. Il faut être cohérent avec la ligne fixée mais savoir faire preuve d’humilité, pour dévier du plan initial et s’adapter aux réalités économiques. Et cela, nous pouvons le faire en PME.

Je défends les valeurs de la PME. Elle permet l’agilité, le partage d’expériences et le dialogue. Dans l’économie d’aujourd’hui, les grosses entreprises ne sont plus adaptées et moins réactives.

En 10 ans, le chiffre d’affaires a gagné 10 millions d’euros. Quelles sont les raisons de ce succès ?

Nous avons osé plus rapidement que les autres et investi dans des moments difficiles. Il y a 10 ans, nos magasins étaient « typés » profession agricole. Avec le comité de direction, nous avons mené une réflexion à partir du constat que les professionnels travaillent et vivent à la campagne. Nous avons développé une gamme cohérente à destination des ruraux dans la continuité logique de l’univers dans lequel ils évoluent et avons élargi l’offre à destination des habitants ruraux de proximité. Actuellement, 75 % du CA se fait sur la gamme agricole destinée aux agriculteurs.  Nous choisissons nos partenaires pour ne distribuer que des marques de référence.

En 2017, vous fêterez les 35 ans de l’enseigne. Quels sont les projets d’Agro Service 2000 ?

Outre les 21 magasins existants et notre force de communication marketing catalogue, nous réfléchissons à de nouveaux services permettant d’être encore plus proches de nos clients professionnels. Les technologies numériques et Internet devraient nous permettre d’innover envers une clientèle agricole très connectée. Des ouvertures de magasin sont prévues pour les trois années à venir. La prochaine inauguration aura lieu au printemps 2017. Nous avons le savoir-faire pour évaluer le potentiel économique d’un secteur. Il faut comprendre l’économie agricole et adapter nos moyens et nos compétences. L’inauguration en octobre 2016 du 21e magasin à Louhans en Saône et Loire, en terre d’élevage, est une grande réussite, qui nous permet de nous orienter sur les zones de polyculture-élevage du Grand Est.

Une école Agro Service 2000 existe. De quoi s’agit-il ?

En effet, depuis septembre 2016, nous avons lancé un parcours pépinière pour quatre jeunes de profil Bac Pro et BTS. Ce parcours interne multicompétences d’excellence qualifiant va durer deux ans, sur plusieurs sites du groupe. Ces jeunes seront les futurs managers de nos magasins.

Quel est votre parcours ?

Je suis avant tout commerçant dans l’âme, mais aussi gestionnaire et financier. Je suis titulaire du DECF (diplôme d’études comptables et financières) diplômé d’un DESS en management à l’université de Clermont-Ferrand puis de l’Institut Français de Gestion de Lyon, cycle ICG en stratégie d’entreprise. Je suis rentré chez à Agro Service 2000 en 2004 en tant que directeur administratif et financier. C’était une création de poste à un moment où l’entreprise passait un cap et était encore dans une configuration artisanale. Le challenge m’a plu. Il a fallu créer les process, mettre en place un reporting, analyser les performances, travailler à la mise en place du système informatique, comptable, logistique…

Je suis là où je voulais être. C’était mon ambition personnelle de diriger une entreprise à taille humaine et la faire grandir.

Agro Service 2000 en chiffres

– 35 millions de CA
– 140 salariés
– 21 magasins dans 17 départements
– 12 000 références
– 16 catalogues par an
– Création : 1982 à Couleuvre (Allier) par Gérard Pauthier



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !