webleads-tracker

Industrie

GIMRA : « L’Auvergne dans le peloton de tête des régions françaises pour son industrie pharmaceutique »

GIMRA : « L’Auvergne dans le peloton de tête des régions françaises pour son industrie pharmaceutique »

Créé en 1988, le GIMRA (Groupement des Industries du Médicament de la Région Auvergne) a pour vocation de fédérer les acteurs de la santé. Il regroupe 36 entreprises et 3 structures institutionnelles soit 3 600 collaborateurs auvergnats et plus de 1 000 emplois créés en dehors de la région. Olivier Naudan, son président, revient sur les ambitions de l’association reconnue d’intérêt général en janvier 2013. Morceaux choisis.


« La mission du GIMRA est de rassembler les acteurs de la santé en Auvergne pour montrer qu’il y a, dans notre région, un développement en recherche mais aussi un potentiel dans la production de médicaments et la fabrication de matériel médical, lance Olivier Naudan, président du GIMRA depuis juillet 2014 et Directeur Excellence Opérationnelle, Formation et Communication à MSD-Chibret. L’Auvergne a une bonne place (14e) parmi les autres régions françaises en termes d’activité de recherche. Le chiffre d’affaires que nos membres consacrent à la R&D varie de 15 à 95 % pour les entreprises les plus innovantes du secteur. Il n’est plus possible pour une entreprise privée ou un laboratoire public de travailler seul parce que la recherche et le développement demandent de plus en plus de moyens. Le partenariat public-privé est devenu quelque chose de nécessaire. Plusieurs structures (L’Alliance pour la Science de la Vie et de la Santé ou encore l’ARIS) ont d’ailleurs pour mission de rechercher et favoriser les rapprochements possibles. »

Créé en 1988 et reconnu d’intérêt général le 13 janvier 2013, le GIMRA regroupe des entreprises auvergnates spécialisées dans le médicament depuis la recherche jusqu’à l’expédition des produits, et plus largement dans la santé humaine ou vétérinaire. L’association fédère des entités de toutes tailles, de 3 à plus de 600 collaborateurs, dont MSD-Chibret à Riom, Sanofi à Vertolaye, Vitro-Bio Pharma, Probionov et Greentech à Clermont-Fd, Europhartech à Lempdes, Cell&Co à Pont-du-Château ou encore CSP à Cournon d’Auvergne. « Le défi du GIMRA est de continuer à grossir. Le rapprochement prévu avec la région Rhône-Alpes pose un certain nombre d’interrogations. Notre challenge est de continuer à développer la collaboration, à mutualiser les actions à travers des commissions achats ou ressources humaines par exemple, à développer la communication et le renforcement du groupement en vue d’un développement futur ou d’un rapprochement éventuel avec d’autres régions. », confie Olivier Naudan.

Tous les trimestres, le GIMRA organise ses réunions plénières afin de regrouper tous les membres, nourrir les échanges et les projets. Les adhérents mutualisent leurs compétences et leurs actions au service de la formation et de la communication de leur secteur. « Nous avons, aujourd’hui, d’autres missions notamment celles de promouvoir et communiquer sur les activités de nos membres afin de mettre en lumière les acteurs de la santé de la région. La collaboration s’inscrit à travers des exemples concrets comme des journées de formation collective ou l’organisation, tous les deux ans, des Journées des Entreprises du Médicament (JEM) qui ont réuni en septembre dernier 130 personnes dont 35 venues d’autres régions. Notre communication s’adresse aussi aux étudiants afin de leur expliquer nos métiers ainsi que les débouchés. Nous intervenons par exemple auprès de la Faculté de Pharmacie de Clermont-Ferrand et nous participons aux Nuits de l’orientation organisées par la Chambre de Commerce. Nous avons également pour projet de participer à la Foire de Clermont-Cournon en étant présents sur le stand de la CCI qui nous y a gentiment invités. »

En juin 2015, le GIMRA accueillera la journée inter-groupements des acteurs de la santé, organisée tous les deux ans, en invitant les présidents et les bureaux des quatre groupements nationaux. « Chaque groupement présente son activité et son actualité, ses objectifs et ses missions ; une journée placée sous le signe du partage. »

 

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !