webleads-tracker

Conseil, Audit, Expertise

Gladys Personnaz, aux commandes d’un marché de niche en plein essor : l’externalisation des réponses aux appels d’offres

Gladys Personnaz, aux commandes d’un marché de niche en plein essor :  l’externalisation des réponses aux appels d’offres

34 ans, 4 enfants et une entreprise en plein boom. Gladys Personnaz a créé son activité de toutes pièces : l’externalisation de réponse aux appels d’offres. Sur le marché de la réponse sur-mesure, sa société GBS Appel d’Offres entame un grand cap de développement pour soutenir cette activité en plein essor. Belle croissance, embauches et acquisition de grands comptes…le tout, sans levée de fonds. Zoom sur cette petite entreprise autonome & libérée, qui grimpe.


Un marché né d’un constat étonnant

Après avoir passé plusieurs années chez un acheteur public, Gladys Personnaz a constaté qu’il y avait un sacré décalage entre les consultations qu’elle rédigeait et les offres qu’elle réceptionnait. Il n’existait pas sur le marché, de structure permettant d’aider les entreprises à rendre des dossiers de qualité pour conquérir les marchés publics.

« Neuf procédures sur 10 sont alimentées par des dossiers irrecevables ou incomplets ! Il faut savoir que 70% des marchés publics sont passés « par défaut », sans combler la totalité du besoin exprimé par l’acheteur ! », témoignage Gladys Personnaz. Environ 80% de ses clients ayant répondu seuls aux appels d’offres ont déjà vu plusieurs de leurs dossiers être rejetés sans même avoir été analysés ; une perte de temps et d’argent indéniable.

Elle a donc fondé en octobre 2014 GBS Appel d’Offres et compte déjà une cinquantaine de clients, aussi bien travailleurs indépendants que de grands groupes, tous secteurs d’activités confondus.

Un marché porteur puisqu’à forte valeur ajoutée

La demande va bon train. A raison de plus de 400 marchés publics traités par an, GBS Appel d’Offres a généré plus de 50 millions d’euros pour ses clients depuis 2 ans. La start-up entame donc un cap de développement pour passer de 4 salariés actuels à 50 et atteindre ainsi un CA d’1.6 M € d’ici ces 5 prochaines années. Une première vague d’embauches est en cours pour intégrer 6 nouveaux postes d’ici cette fin d’année et 6 autres à venir sur 2017. Ici, pas de hiérarchie pyramidale, le management se fait à l’horizontal, les salariés participent au recrutement et forment les nouveaux entrants à un métier qui ne s’apprend pas sur les bancs de l’école.

Un développement sans levée de fonds

Ce démarrage sur les chapeaux de roue, cette mam’preneure le doit à une prestation inédite à forte valeur ajoutée, issue de l’identification d’un marché de niche mais aussi aux divers soutiens financiers qui ont permis de renforcer sa trésorerie afin de se développer sans faire appel à des investisseurs. Gladys Personnaz reste la principale actionnaire de GBS Appel d’Offres grâce à un prêt bancaire de 185K€ et à un prêt d’honneur de 85K€ (dont en local : IPV et au national : Entreprise Remarquable – Initiative France & Inovizi), soit 270K€ principalement injectés dans le recrutement et la mise en place de l’équipe.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !