webleads-tracker

Le journal de l'éco -

Édition Puy de dôme

Tourisme, Hôtellerie, Restauration, Voyage

Green France 2016 à Clermont-Ferrand : la part belle aux destinations nature

Green France 2016 à Clermont-Ferrand : la part belle aux destinations nature

Pour cette 3e édition de Green France, le salon professionnel pour les acteurs du tourisme a attiré les Tour-opérateurs, les comités d’entreprises ainsi qu’une vingtaine de journalistes et blogueurs étrangers. C’est au sein de Vulcania que s’est déroulé le workshop du 17 octobre 2016, qui a permis la rencontre entre professionnels de la région et prescripteurs européens.


Des destinations nature pour les clients étrangers

Pour cette troisième édition de Green France, Macéo, le Comité Régional de Développement Touristique d’Auvergne (CRDTA) et Rhône-Alpes Tourisme ont organisé l’événement à Vulcania. « C’est en totale cohérence avec le thème du salon, le cadre est très approprié », relate Christine Lacroix, responsable tourisme chez Macéo. Cette rencontre entre professionnels est entièrement dédiée au tourisme durable et de nature. Les stands, fabriqués en carton pour rappeler le thème, indiquaient les 58 structures touristiques présentes. Environ 700 rendez-vous d’affaires étaient programmés pour la journée. « Nous avons reçu une cinquantaine de prescripteurs, essentiellement étrangers. »

C’était l’occasion pour les Tour-opérateurs européens de rencontrer les hébergeurs et les différents prestataires d’activités. Eva Recordier, en charge de la promotion du Pont du Gard en Auvergne, déclare : « Nous accueillons environ 1,5 million de visiteurs chaque année et 50 % d’entre eux sont étrangers. » La croissance du tourisme serait donc stimulée par la consommation des clientèles étrangères, de plus en plus attirées par des expériences de voyage centrées sur la nature. « Les étrangers permettent d’équilibrer l’économie du tourisme dans la région, quand la clientèle française se fait moins présente. Outre les Européens, les Chinois et les Américains, entre autres,  représentent une forte valeur ajoutée, car ils voyagent de loin et consomment plus, » témoigne Annie Martinez, responsable du tourisme d’affaires pour Rhône-Alpes Tourisme.

L’art de vivre à la française comme atout

Les organisateurs de Green France confirment cette volonté d’attirer la clientèle étrangère : « Nous avons invité 20 journalistes et blogueurs étrangers, qui ont sillonné les régions du Massif central pendant tout le week-end » déclare Christine Lacroix. Depuis cette année, Green France est également partenaire de l’Agence Nationale pour les Chèques Vacances (ANCV). « C’est ce qui nous a permis de mobiliser des comités d’entreprises, comme celui de Michelin par exemple. Nous sommes également en collaboration avec l’Inter-Parcs-Massif Central (IPAMAC), avec qui nous partageons la même charte du tourisme durable. »

L’heure est à l’optimisme pour les acteurs du tourisme en Auvergne-Rhône-Alpes, car malgré la crise qui touche le secteur, les destinations nature remportent un franc succès d’après les professionnels, qui confirment une fréquentation bonne voire très bonne pour la saison estivale 2016.* « Je pense que le vrai atout de notre région et de la France en règle générale, c’est l’art de vivre à la française, affirme Annie Martinez. Nous avons la chance d’être un pays à la fois touristique et riche culturellement. » Actuellement, les stratégies du tourisme, liées à la fusion des régions Auvergne et Rhône-Alpes, sont en cours de discussion et devraient être « prochainement dévoilées. »

* Source : Rhône-Alpes Tourisme, CRDT Auvergne, Novamétrie



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !