webleads-tracker

Le journal de l'éco -

Édition Puy de dôme

Art, Culture, Divertissements & Loisirs

La 5ème saison de « Vues d’Auvergne » en tournage ‘prestige’ à Parentignat

La 5ème saison de « Vues d’Auvergne » en tournage ‘prestige’ à Parentignat

Vues d’Auvergne est une série de d’émissions tournées dans des lieux emblématiques de l’Auvergne. Une soirée spéciale était organisée le 13 juin dernier au château de Parentignat en présence d’invités prestigieux : Jean- Dominique Sénard, Mathias Bernard, Claude Barbin, Alain Martel, Alain Soreau, Claude Aubert, Eric Golfier, Olivier Bouttes ou encore Marcel Aledo.


Imaginée par Marc Alexis Roquejoffre, la série d’émissions Vues d’Auvergne entame sa 5e saison. Déclinée autour de rencontres avec les propriétaires de sites remarquables de la région Auvergne, chaque émission s’accompagne de témoignages, de reportages, d’anecdotes. Chaque lieu est «décortiqué » à travers son architecture, ses spécificités, mais aussi ses histoires secrètes.

Durant les émissions, plusieurs vues aériennes sont réalisées au moyen d’une caméra embarquée à bord d’un drone, permettant ainsi d’observer ces monuments vus du ciel. Par des prises de vues plus fluides, plus aériennes et inédites, ces vidéos offrent un angle inédit qui révèle la dimension spectaculaire de chacun des lieux.

Des invités prestigieux du monde économique

L’émission tournée le 13 juin dernier au château de Parentignat, autour d’Anne-François de Lastic, propriétaire de Parentignat, Marc Alexis roquejoffre rassemblait un plateau particulièrement prestigieux composé de Jean- Dominique Sénard, président de Michelin, mais également de Mathias Bernard, président de l’Université́ d’Auvergne, Claude Barbin, président de la CCI du Puy-de-Dôme, Alain Martel, directeur territorial de EDF, Alain Soreau, PDG des restaurants McDonald’s Auvergne, Claude Aubert, dirigeant de Gestion 4, Eric Golfier, président de Caillot entreprise, Olivier Bouttes, président de Chadazaygas et Marcel Aledo, maire de Royat.

Le thème de ce 5ème numéro de l’émission « Vues d’Auvergne » portait sur la transmission. Celle de l’héritage patrimonial, celle de l’identité, celle du savoir-faire que l’on se transmet, celle du devoir de mémoire.
La série, filmée essentiellement au château de Parentignat permettra de découvrir des sites inédits et de partager le point de vue de plusieurs témoins.

L’émission enregistrée en plateau mardi 13 juin sera disponible très prochainement sur la chaîne YouTube de « Vues d’Auvergne ».
L’ensemble de l’émission tournée à Parentignat donnera lieu à la diffusion d’un film d’une durée de une heure qui sera diffusé en avant-première au Casino de Royat le 19 décembre 2017.
 

Pour Marc Alexis Roquejoffre,journaliste et producteur de Vues d’Auvergne «Vues d’Auvergne est un partage de valeurs : celles qui nous animent, qui nous émeuvent et qui nous font avancer. Et parce que nos racines nous permettent de garder un lien avec notre identité, Vues d’Auvergne parle à toutes les générations, qui se trouvent ou se retrouvent autour des lieux choisis pour les tournages ».
 

vues_auvergne_17
Capture d’écran 2017-06-25 à 22.41.31 copie
Capture d’écran 2017-06-25 à 22.43.15
Capture d’écran 2017-06-25 à 22.42.00
Capture d’écran 2017-06-25 à 22.41.47
Capture d’écran 2017-06-25 à 22.41.42
Capture d’écran 2017-06-25 à 22.41.19
parentignat_accueil
Capture d’écran 2017-06-25 à 22.41.14

 

A propos du château de Parentignat

Le château de Parentignat, baptisé le petit Versailles d’Auvergne par Henri Pourrat est un passage obligé pour le visiteur curieux. Épargné à la révolution, il abrite aujourd’hui l’une des plus importantes collections privées de peintures de grands maîtres français des XVIIe et XVIIIe siècles. Sa visite permet de découvrir les différentes enfilades des salons, la salle à manger, les chambres d’apparats qui conservent encore une grande partie de leur mobilier d’origine et la bibliothèque avec ses 20 000 volumes reliés.

 


Un grand merci à Marc Production et à la communication du Château de Parentignat pour les photos et illustrations


 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !