webleads-tracker

Le journal de l'éco -

Édition Puy de dôme

Banque, Assurance, Prévoyance

La caisse d’épargne met le Cap’ sur les Jeunes

La caisse d’épargne met le Cap’ sur les Jeunes

En 2012, France Active, réseau de financement solidaire, lance CAP’JEUNES, un programme d’aide à la création d’entreprise pour les jeunes demandeurs d’emploi de moins de 26 ans. En Auvergne, ce dispositif a permis d’accompagner 70 projets et de financer la création de 52 entreprises et de 71 emplois, avec le soutien de la Caisse d’épargne d’Auvergne et du Limousin (CEPAL).


CAP’JEUNES, au service de l’emploi des jeunes

Financé grâce au soutien de mécènes, notamment de la Caisse d’Epargne d’Auvergne et du Limousin, , Auvergne active * a su mobiliser depuis 2012,  1 093 K€ de concours bancaire pour le financement de la création d’entreprises par des jeunes entrepreneurs de moins de 26 ans.

« Créer son propre emploi en devenant entrepreneur représente une réelle opportunité pour cette génération. » soulignent les administrateurs lors de leur présentation du dispositif à leurs partenaires. Or, selon François Bru, directeur de la structure, « si près d’un jeune sur deux envisage de créer un jour son entreprise, seuls 6,5 % franchissent le pas ». Les deux difficultés majeures évoquées par les jeunes portent essentiellement sur les faibles ressources financières dont ils disposent mais aussi sur un besoin d’accompagnement qu’ils ne sollicitent pas, souvent par ignorance de leur existence.

Avec ses partenaires institutionnels et financiers, Auvergne Active propose un accompagnement individuel ou collectif, situé en amont et en aval du projet. Cet accompagnement est adapté aux besoins de chaque entrepreneur : « Il vise à viabiliser son projet d’entreprise, à l’accompagner dans ses démarches, à faciliter sa relation avec le banquier tout en l’armant au mieux pour obtenir des financements. »

Soutenir les initiatives

la Caisse d’Epargne d’Auvergne et du Limousin (membre fondateur d’Auvergne Active) s’est engagée dans le soutien aux initiatives locales pour favoriser l’intégration sociale par l’activité économique et la création d’emploi. A ce titre, elle a mis en place le dispositif Parcours Confiance, en partenariat avec Auvergne Active. Il permet l’accès à un microcrédit professionnel. C’est particulièrement efficace pour les jeunes créateurs dotés de ressources limitées, qui reçoivent à travers le réseau Auvergne active une prime de 2 000 euros au démarrage. Cette aide au démarrage de l’entreprise vient faire effet de levier sur les autres financements.

Ce dispositif est destiné aux jeunes créateurs dotés de ressources limitées et qui présentent un plan de financement inférieur à 50 000 euros (hors reprise de fonds de commerce).

« Mettons le Cap’ sur les Jeunes ! » : deux jeunes entrepreneurs à l’honneur

Deux jeunes entrepreneurs Auvergnats ont pu bénéficier récemment de cette prime de 2 000 euros au démarrage de leur activité, grâce au dispositif Cap’ Jeunes 26-30 ans, financé via le mécénat de la Caisse d’Epargne Auvergne Limousin.

Cap sur les jeunes 2

Jeune ingénieure agronome et passionnée de plantes médicinales, Amaya CALVO-VALDERRAMA a découvert l’univers du thé dans les piémonts de l’Himalaya, avant d’aller travailler à Cuba, l’un des pays où les plantes médicinales sont le plus cultivées et étudiées au monde. Elle découvre alors le savoir-faire des petits producteurs. De retour en France, suite à sa rencontre avec une coopérative de cueilleurs de plantes sauvages bio en France (la SICARAPPAM), elle décide de s’installer en Auvergne et créée Happy Plantes, création et vente de tisanes 100% bio. Elle se fournit principalement auprès de coopératives locales. Ses produits sont en vente à Volvic dans sa boutique et sur internet.

Tristan BARTHOMEUF a installé son atelier de métallerie et ferronnerie d’art à Nohanent. De l’artisanat d’art à le conception de meubles industriels, verrières, escaliers et passerelles, il n’y a pas un projet qui ne soit un défi. Ses créations sont sur Instagram et sur Facebook.

De l’univers du bon à l’univers du beau, les créateurs de talent ne manquent pas en Auvergne.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !