webleads-tracker

Artisanat

La fabuleuse histoire d’Opinel en Savoie, un des fleurons de la coutellerie française

La fabuleuse histoire d’Opinel en Savoie, un des fleurons de la coutellerie française

Le groupe savoyard Opinel, qui a fêté ses 125 ans en 2015, vient de perdre son président Maurice Opinel. Retour sur une success story à la française, qui s’étend au délà de nos frontières.


L’Opinel, 126 ans dans les poches des petits et des grands

L’histoire d’Opinel commence au coeur des Alpes françaises. En 1890, Joseph Opinel travaille dans l’atelier de son père, forgeron-taillandier à Albiez-le-Vieux, en Savoie. Il dessine et met au point un petit couteau de poche qu’il destine aux paysans et villageois de la région. Très vite, pour répondre à une demande de plus en plus forte, il décide de monter son propre atelier et conçoit des machines ingénieuses pour fabriquer à plus grande échelle. En 1897, Joseph Opinel décline son couteau de poche en 12 tailles numérotées de 1 à 12.

Depuis, le couteau Opinel a conservé sa silhouette, sa robustesse et son efficacité. Il n’a pas changé… ou presque ! Le classique numéro 8 reprend les bases du couteau de 1890 : un manche façonné dans du merisier, une lame en acier carbone d’abord poinçonnée du nom de Joseph Opinel puis de la Main Couronnée apparue en 1909. Depuis 1955, il est équipé de la bague tournante de sécurité inventée par Marcel Opinel.

Aujourd’hui les couteaux de poche avec manches en hêtre sont disponibles en acier carbone (sensible à la corrosion – facilité d’affûtage) ou en acier inoxydable Sandvik 12C27 modifié.

Des innovations pour répondre à toutes les tendances

Opinel, c’est aussi un groupe qui a su évoluer et proposer, au fil du temps, toutes sortes de couteaux pour répondre aux multiples demandes des consommateurs. Qu’il s’accompagne d’un tire-bouchon (numéro 10), qu’il soit en forme de serpette, avec une lame géante de 22 centimètres (numéro 13) ou encore décliné en fonction des activités (pour la cueillette des champignons, l’ouverture des huitres ou le jardinage), l’Opinel a été adopté par tous, de monsieur et madame tout le monde, aux plus grands artistes et aventuriers. Il est devenu une icône design, un objet du patrimoine français, sans rien perdre de sa simplicité.

Une holding familiale pour une production à 80% en Savoie

Toujours fabriqué en Savoie, il est resté accessible et malin, un compagnon indispensable que l’on offre et transmet à ceux que l’on aime. En 2015, Opinel a fait peau neuve. L’usine de Chambéry a été agrandie et modernisée. Pour accompagner le développement de l’activité, 1000 m2 de bâtiment industriel et 500 m2 de bâtiment administratif se sont ajoutés aux 4000 m2 existants.

Aujourd’hui, ce sont 100 employés, ouvriers et cadres qui travaillent chez Opinel, dont 65 à la production. Le chiffre d’affaires de 2015 avoisine les 20 millions d’euros et est réalisé pour 45% à l’export dans 70 pays. 80% de la production des 4,5 millions de pièces annuelles est toujours réalisée en Savoie.
Denis Opinel, arrière-petit-fils du fondateur, dirige aujourd’hui la la société dont le capital est entièrement contrôlé par la famille par le biais d’une société holding où figurent ses enfants et ses petits enfants Matthieu, Clément et Hugo.

crédit photo : ®thvallier



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !