webleads-tracker

Le journal de l'éco -

Édition Puy de dôme

Agri, agro, véto, pêche

La Région du Goût : une marque pour valoriser les produits de la région Auvergne-Rhône-Alpes

La Région du Goût : une marque pour valoriser les produits de la région Auvergne-Rhône-Alpes

Présentée le 28 février au Salon international de l’agriculture à Paris, la marque agroalimentaire « La Région du Goût » est officiellement lancée : elle place la production agricole au cœur d’une démarche de valorisation des produits.


Favoriser un acte d’achat citoyen

Partant du constat que « l’offre agroalimentaire des terroirs d’Auvergne-Rhône-Alpes est d’une telle richesse et d’une telle diversité qu’elle méritait une marque afin de permettre aux consommateurs d’identifier les produits qui viennent de chez eux », la région Auvergne-Rhône-Alpes vient de donner naissance à une marque agroalimentaire collective baptisée « La Région du Goût ». Les produits ainsi valorisés seront facilement reconnaissables par les consommateurs : tous porteront un identifiant circulaire, au centre duquel se trouve le logo bleu de la collectivité régionale. Cette reconnaissance sera portée, dès le mois d’avril prochain, par les produits de plus de 200 producteurs agricoles et entreprises de l’agroalimentaire.

Une diversité de produits

La diversité des produits concernés est intéressante et garantira la possibilité d’avoir un panier « La Région du Goût » assez complet : fruits et légumes, viandes, volailles, œufs, salaisons et charcuterie, fromages et produits laitiers mais aussi poissons, alcools et spiritueux, épicerie sucrée, ainsi que de nombreux vins pourront ainsi porter le sceau régional.

Émilie Bonnivard, vice-présidente de la région déléguée à l’Agriculture, à la forêt, à la ruralité, à la viticulture et aux produits du terroir, précise l’intérêt de favoriser le raccourcissement des circuits de distribution : « La marque offre la garantie entre le producteur et le consommateur d’un circuit d’approvisionnement plus court géographiquement, respectant ainsi les principes de développement durable. C’est l’exigence sur l’origine régionale des produits qui sera gage de la notoriété de la marque sur la durée et de la fierté dans l’acte d’achat pour le consommateur final. »

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !