webleads-tracker

Le journal de l'éco -

Édition Auvergne Rhône-Alpes

Numérique, Informatique & Télécom

La start-up Sylha a mis au point un mode de paiement alternatif

La start-up Sylha a mis au point un mode de paiement alternatif

La start-up grenobloise Sylha, après avoir identifié plusieurs enjeux de société, a créé un mode de paiement alternatif afin de pouvoir soutenir les projets d’économie sociale et solidaire. Grâce à un objet connecté, les consommateurs peuvent ainsi décider d’eux-même de soutenir des projets solidaires.


Un concept parti d’un constat

La start-up grenobloise s’est appuyé sur plusieurs constats afin de créer ce mode de paiement : la montée en puissance du paiement sans contact, de plus en plus d’initiatives solidaires apparaissent, le crowdfunding est en plein essor et enfin le numérique ne cesse d’évoluer. C’est ainsi que Sylha a développé son concept, une pièce connectée à un bracelet, lui-même relié à une application. Il suffit simplement de créditer son portefeuille directement sur l’application, puis de choisir, ou non, les projets solidaires intéressants. Ainsi, à chaque paiement effectué, des points sont générés qui sont ensuite redistribuer aux projets que vous avez choisis, sous forme de dons.

Une innovation d’une part sociale et d’autre par d’usage

Une des grandes questions du numérique est qu’aujourd’hui, les consommateurs souhaitent être de plus en plus connectés tout en ayant leurs données sécurisées. La start-up Sylha souhaite que l’individu choisisse lui-même les informations qu’il souhaite utiliser dans l’application. De plus, la pièce connectée au bracelet fait preuve d’innovation dans le moyen de paiement : un système utilisant la technologie NFC avec un procédé de lecture optique 3D, pour plus de sécurité lors du paiement.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !