webleads-tracker

Etudes, conseil, expertise

La startup Auvergnate Maskott, chouchou du Bett Show de Londres

La startup Auvergnate Maskott, chouchou du Bett Show de Londres

Après avoir participé à la délégation Auvergne lors du Consummer Electronic Show de Las Vegas 2015, la société Maskott, basée au Puy-en-Velay, participera au Bett Show de Londres, du 21 au 24 janvier prochains, le plus grand salon international dédié aux technologies numériques pour l’éducation.


Avant même l’ouverture de ce salon qui draîne 35.000 visiteurs en cinq jours, venus de 110 pays, la startup auvergnate s’est déjà fait remarquer puisqu’elle figure parmi les finalistes des Bett Awards 2015 dans la catégorie « Création de ressources pour le professeur » avec son dispositif Tactileo Cloud. « Nous avons participé l’an dernier en tant que visiteur. C’est la première fois que nous avons un stand au Bett Show, souligne Pascal Bringer, dirigeant de Maskott. Il s’agit pour nous de présenter notre dernière innovation et de trouver de nouveaux acheteurs dans le monde ».

La PME vient, en effet, de mettre sur le marché français une plateforme numérique baptisée « Tactiléo Cloud ». Lauréat de l’appel à projet E-Education lancé par le Ministère de l’Education en France il y a maintenant deux ans, Tactiléo vise à réunir les interfaces tactiles d’une classe au sein d’un « écosystème pédagogique ». « Cet outil développé pour les enseignants permet de créer des exercices numériques pour les élèves, destinés à tester leurs connaissances en temps réel et offrir à chacun d’eux un suivi personnalisé via des outils numériques sur PC, tablettes et autres smartphones », précise Pascal Bringer.

Sur la plateforme Orange

Le concept a déjà séduit l’Education Nationale puisque Maskott a vendu Tactileo à une centaine d’établissements dans dix-sept académies de France depuis septembre 2014. Orange s’est également montré très intéressé puisqu’il a intégré ce logiciel de « cartable numérique » dans les tablettes destinées aux établissements scolaires et commercialisées sous la marque de l’opérateur. Enfin, Maskott est en négociation avec le Canada où déjà deux distributeurs se sont montrés très intéressés par cette plateforme. « Etre nommé aux Awards 2015 prouve que ce que nous développons en France intéresse aussi l’étranger », se réjouit Pascal Bringer.

Maskott, fondée par des enseignants au Puy-en-Velay, il y a tout juste dix ans, propose des outils numériques pédagogiques et éducatifs qui séduisent de plus en plus le monde de l’éducation. La PME est passée en dix-huit mois de 5 à 18 salariés et a vu son chiffre d’affaires de 1,2 million d’euros, progresser de 20% en un an.

Un article de Geneviève Colonna d’Istria
Rédactrice en Chef de NewsAuvergne
Pour découvrir NewsAuvergne, cliquez ici



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !