webleads-tracker

Services et Équipements aux Entreprises

L’ADERLY, l’Agence de développement économique a publié en cette fin de mois de janvier 2017 des chiffres en hausse de 20% par rapport à l’année précédente

L’ADERLY, l’Agence de développement économique a publié en cette fin de mois de janvier 2017 des chiffres en hausse de 20% par rapport à l’année précédente

D’ici trois ans, l’Aderly prévoit 110 nouvelles implantations en 2017, avec l’objectif de créer 2045 emplois d’ici trois ans. Avec un budget de 4,6 millions d’euros et accompagné par 35 collaborateurs, l’Aderly a attiré 20% d’entreprises supplémentaires sur le territoire par rapport à 2016.


Il est important de souligner le fait que la majorité des projets implantés l’ont été grâce à de la prospection directe, lors de Salons professionnels par exemple.
Les secteurs des services et celui du digital arrivent largement en tête des activités implantées. L’autre secteur croissant est l’industrie, qui ambitionne 274 nouveaux emplois dans les années à venir.

Moins d’entreprises à capitaux étrangers

« Les investissements étrangers se sont contractés en 2016 après un très bon cru en 2015 » commente Jean-Charles Foodis, directeur de l’Agence depuis deux ans. En effet, les entreprises à capitaux étranger sont passer de 42 en 2015 à 36 en 2016.

Chute des créations d’emplois

Le seul point négatif de ses chiffres est la diminution de la création d’emplois. La moyenne est passée de 20 créations d’emplois par implantation en 2015 à 18,6 en 2016. « Désormais nos critères de performances reposeront sur la création d’emplois découlant des implantations, et non plus les implantations créant potentiellement un certain nombre d’emplois» précise Jean-Charles Foodis, directeur exécutif d’Aderly. Par ailleurs, « Lyon ne rayonne jamais autant que lorsqu’elle s’ouvre sur le monde », ajoute Gérard Collomb, président de Lyon Métropole et co-président de l’Aderly.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !