webleads-tracker

Clubs, syndicats, clusters et réseaux

L’association Epicentre Factory à Clermont-Ferrand devient une SCIC

L’association Epicentre Factory à Clermont-Ferrand devient une SCIC

L’association clermontoise Epicentre Factory change de statut, après plusieurs mois de réflexion. Elle se transforme en Société coopérative d’intérêt collectif (SCIC), SAS à capital variable. Cette transformation prendra effet le 1er janvier 2017.


Emmanuel Sellier : nouveau président de l’Epicentre

Lors de l’assemblée générale fondatrice du 25 novembre 2016, le capital a été arrêté à 13 700 euros, répartis en 47 associés. Viendront très prochainement s’y joindre la Communauté d’agglomération de Clermont-Ferrand, ainsi que quelques coworkers et sympathisants, désireux de rejoindre Epicentre Cowork. L’Assemblée générale a désigné Emmanuel Sellier, président et Emmanuelle Perrone, directrice générale. Chacun peu, à tout moment, devenir associé en souscrivant des parts du capital (pour rappel : une part vaut 100 euros). Associés, vous pourrez aussi augmenter votre participation en prenant des parts.

ag-epicentre

L’Assemblée générale s’est tenue le 25 novembre 2016.

A propos de Epicentre Factory

Niché dans un quartier vivant au cœur de Clermont-Ferrand, Epicentre est le premier tiers-lieu clermontois dédié à l’économie créative et solidaire, aux pratiques collaboratives, à l’invention de nouvelles formes de travail et de convivialité. Epicentre s’est donné pour ambition de faciliter la collaboration entre les coworkers, en se fondant sur la complémentarité des compétences et sur des valeurs essentielles pour le développement des projets professionnels de chacun : la solidarité, le partage, la bienveillance, la confiance, la convivialité, ou encore la créativité.

Ce projet est porté depuis ses débuts de façon collaborative par des acteurs du territoire : professionnels, associations, entreprises, citoyens, qui souhaitent développer un outil destiné à renforcer les projets d’entrepreneurs et les initiatives citoyennes, à favoriser les collaborations professionnelles, à promouvoir les pratiques collaboratives, à créer du lien entre des entrepreneurs et un territoire. C’est également un espace qui doit permettre l’expérimentation, le prototypage et les dynamiques collaboratives professionnelles et citoyennes.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !