webleads-tracker

Le journal de l'éco -

Tourisme, Hôtellerie, Restauration, Voyage

Le 300e Domino’s Pizza français ouvre sous le nouveau format Bistrot

Le 300e Domino’s Pizza français ouvre sous le nouveau format Bistrot

Domino’s Pizza France vient d’inaugurer son nouveau flagship et sa seconde adresse dans le 18e arrondissement de la capitale, et teste ainsi sont tout nouveau concept « bistrot ».


Le nouveau concept « bistrot » répondant aux nouvelles habitudes de consommation

Domino’s Pizza France vient d’inaugurer, au 68 rue Damrémont de Paris, sa deuxième adresse sous son nouveau format « bistrot ». Ce nouveau point de vente est en succursale sur 160m² et comporte 50 places assises. Ce flagship nouveau modèle à l’ambiance très bois, briques, fer forgé et carrelage mural marque la volonté de la marque de proposer aux franchisés une troisième option après les concepts Urban et City.

« Ce nouveau modèle Bistrot est d’abord destiné aux unités parisiennes« , explique Bart de Vreese, directeur des opérations de Domino’s Pizza France.

Cette nouvelle formule à l’ambiance très « restaurant » possède un affichage dynamique sur menu board-écran et la présence d’une caisse coupe file pour retrait des commandes Internet qui progressent fortement. « A l’heure actuelle, une commande sur 3 provient du web, nous visons une commande sur 2 à horizon 2018 », indique Nicolas Dégéraud, directeur marketing de la marque. Domino’s prévoit aussi pour la fin de l’année une nouvelle plateforme digitale avec de nombreuses avancées dont le paiement en ligne généralisé.

Une enseigne éco-responsable

Domino’s Pizza est également en train de développer son parc, comme sur la nouvelle adresse du 18e qui comporte 8 scooters électriques et 2 vélos électriques. « A l’heure où les villes sont de plus en plus soucieuses des impacts environnementaux de leurs activités commerciales, Domino’s apporte de nouvelles réponses modernes à la livraison en réduisant non seulement les nuisances sonores mais aussi l’empreinte carbone. En ce sens, nous allons mettre en place sur ces sites des bornes de rechargement électrique de nouvelles génération développées en collaboration avec EDF », explique Bart de Vreese, directeur des opérations de Domino’s France.

Une forte croissance interne et externe

Ce 39e magasin ouvert depuis le 1er janvier 2016 est aussi le 300e en France pour Domino’s qui a par ailleurs déjà converti 24 ex-Pizza Sprint (sur les 89 rachetés) et projette 20 autres changements d’enseigne d’ici octobre prochain. « Les franchisés qui ont basculé sous notre marque affichent plus de 25% de progression de CA hors effet #uefaeuro2016. Ils profitent à plein de la puissance de la marque. Quant aux franchisés restants, dont les 31 qui sont opposés pour le moment au projet, nous sommes en cours de discussion et nous nous inscrivons dans la concertation avec la liberté à chacun de migrer ou pas vers Domino’s d’ici la fin de leur contrat», ajoute Bart de Vreese. Cette reprise nous a aussi permis de valider le modèle sur des villes plus petites de moins de 20 000 habitants, ce qui augure de nouvelles perspectives de développement ».

Avec un rythme de plus de 40 ouvertures programmées chaque année, Domino’s est confiant en l’avenir et vise les 500 adresses à l’horizon 2019. Pour l’heure, elle prépare un soutien marketing appuyé à la Ligue 2 de football dont elle est le sponsor officiel qui débute le 29 juillet. Par ailleurs, elle devra aussi gérer son déménagement : l’ensemble des bureaux et l’ancienne usine de Trappes qui assure 60% des approvisionnements vont migrer à partir du mois d’août à Gennevilliers en région parisienne sur 4000m² alors que l’usine de Vernont restera toujours active.

Pour plus d’informations : www.snacking.fr

Crédits Photo : snacking



Communiqué de presse du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !