webleads-tracker

Art, Culture, Divertissements & Loisirs

Le beau lancer franc de Yann le Diouris, PDG de Carrefour Market à Cusset

Le beau lancer franc de Yann le Diouris, PDG de Carrefour Market à Cusset

Des rayons au parquet de basket, il n’y a qu’un pas que Yann le Diouris a marqué avec passion il y a trois ans. Le PDG de Carrefour et Carrefour Market Cusset a repris, en 2013, la présidence du club de basket vichyssois à un moment clé de son histoire.


Partenaire important depuis de nombreuses années, Yann le Diouris accepte alors cette mission bénévole  » plus par nécessité que par vocation ou ambition personnelle : le club avait besoin d’un président, j’y suis allé car j’avais à mes côtés Vincent Ferry comme vice-président et le soutien du Conseil d’administration. Mon souhait : travailler en équipe et pérenniser un club important pour l’agglomération. Les hommes passent, seul le club compte au final. Et dans 100 ans, j’espère qu’il sera encore là’’ livre Yann le Diouris, qui s’est facilement pris au jeu de ce défi sportif.

Des effets sur le management

Heureux de cette ‘’tranche de vie’’ au rythme endiablé, Yann le Diouris avoue même avoir changé quelque peu ses habitudes de chef d’entreprise. S’il bouillonne souvent sur son siège lors de matchs serrés, il a vu son propre management évoluer vers un style plus direct favorisant la pression positive :  » En tant que président de la JAVCM, je suis le capitaine du navire mais je ne tire pas les cordes. Les coachs sont là pour mettre la pression et je dois moi, au contraire, la réduire et offrir les meilleures conditions aux joueurs pour qu’ils réussissent. Je les aide également à prendre de la hauteur, tout comme lorsque je demande à mes équipes de passer derrière les rayons pour examiner ce que voit le client « . Fort de cette culture de la proximité et du terrain, Yann le Diouris a construit sa réussite professionnelle autour de décisions assumées.

Fusion avec Clermont

Lorsqu’il décide d’agrandir son Hyper U en 2006 (transformé par la suite en Carrefour), l’investissement nécessaire de 18 millions aurait pu en effrayer plus d’un. Lui y voit l’opportunité d’avoir un coup d’avance, en misant sur un emplacement stratégique au cœur de l’agglomération. Dix ans après, l’arrivée prévue du Boulevard Urbain, en juin 2017, inscrira son hypermarché au cœur des flux routiers.  Anticiper, il le fait aussi en tant que tout jeune président de la JAV, imposant une fusion avec le stade clermontois. Une décision qui a secoué pas mal de supporters vichyssois :  » La fusion était une obligation pour survivre aux réalités économiques, ne pas s’arrêter aux clivages et voir plus loin. Le sport est vecteur de rassemblement, nous devons apprendre à connaître nos spécificités et aspérités pour construire ensemble et exister dans le paysage rhônalpin «  explique Yann le Diouris. Si rien n’est encore totalement évident dans cette identité partagée, les tribunes remplies de cette fin de saison semble lui donner raison.

Avec un chiffre d’affaires 2015 stable, par rapport à 2014, à 50 millions d’euros (hors carburant), Carrefour Cusset aussi se porte bien :  » J’ai repris Carrefour Market dans la même période que la présidence de la JAVCM et je dois dire que les choses m’ont semblé plus simples «  constate le PDG qui a grandi dans les allées de grands magasins auprès de parents passionnés par leur métier de directeur de magasins. Yann le Diouris se voit avant tout aujourd’hui comme un donneur d’impulsion sachant s’entourer des bonnes personnes pour avancer sereinement. Si la musique adoucit les mœurs, le sport semble lui, favoriser les belles épopées professionnelles.

Rédaction : Bénédicte Rollet, NOTA Bene, pour les carnets économiques de Vichy Val d’Allier Développement

logo-vvad-2015_1



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !