webleads-tracker

Clubs, syndicats, clusters et réseaux

Le Concours de la Jeune Entreprise Exemplaire est lancé dans le Puy-de-Dôme

Le Concours de la Jeune Entreprise Exemplaire est lancé dans le Puy-de-Dôme

Le « Concours de la Jeune Entreprise Exemplaire » (CJ2E) est lancé. Il s’adresse aux personnes âgés entre 18 et 40 ans, qui créent ou dirigent une entreprise privée ou publique dans le Puy-de-Dôme.


Vous serez peut-être le futur lauréat de la nouvelle édition de ce Concours organisé par la Jeune Chambre Économique (JCE) de Clermont-Ferrand, et aurez donc la chance d’accéder au Concours national de la Jeune Chambre Économique Française.

Le CJ2E vise en effet à valoriser la richesse des initiatives entreprenariales du Puy-de-Dôme et de notre pays. Il constitue ainsi une réelle opportunité pour des porteurs de projets et des dirigeants d’entreprise de développer leur notoriété, tant au niveau local que national.

Depuis 2001, la JCEF valorise les entreprises mettant en place des actions, souvent au service de la collectivité, en organisant le Concours de l’Entreprise Exemplaire et Innovante, le C2EI. Ce concours fait peau neuve en 2016 pour devenir le concours de la Jeune Entreprise Exemplaire : CJ2E. L’objectif du concours est de primer des entreprises (privées ou publiques) exemplaires, dans l’une des catégories suivantes : en création et en développement. Les critères mis en avant sont : Jeunesse, Exemplarité et Economie Sociale et Solidaire. Le concours est lancé au printemps et les dossiers peuvent être déposés jusqu’au 12 septembre 2016 minuit.

Qui peut concourir ?

– En création : projets nécessitant une phase de maturation et de validation technique, économique et juridique (entreprises en pré-incubation, jeunes pousses, etc.)
– Entreprise en développement : projets portés par une entreprise ayant moins de 3 ans d’existence.

Pour télécharger le dossier de candidature, rendez vous ICI
Pour plus de renseignements, contactez la JCE de Clermont-Ferrand : cj2e.jceclermont@gmail.com



Communiqué de presse du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !