webleads-tracker

Conseil, Audit, Expertise

Le manager est-il un coach qui s’ignore ?

Le manager est-il un coach qui s’ignore ?

Le coaching est « très tendance » depuis quelques années. Vous avez peut-être vous-même, fait déjà appel à un coach….Mais…Qu’est-ce-qui caractérise un coach professionnel … Et quelles sont ces compétences inhérentes à la fonction de manager, que le coach révèle… ???


C’est quoi un coach ?

De plus en plus de chefs d’entreprise ou de managers font appel à des coachs professionnels pour les accompagner dans leur évolution. C’est une juste attitude ! Car souvent, « la tête dans le guidon », ce qui pourrait être la bonne décision, reste coincée dans la jungle des missions opérationnelles et  les méandres des actions quotidiennes…

Le coach professionnel certifié maîtrise différents protocoles, ou « grilles de coaching » qui permettent au manager, de prendre juste ce qu’il faut de recul, pour clarifier et réorganiser son système de décision, c’est ça le job du coach. En fait, le coach va aider à penser…plus vite et mieux…et permettre de passer à l’action…en démultipliant ….la motivation ! Mais, c’est vous, Manager et entrepreneur, qui êtes le moteur, le coach n’est que la clé de contact. Il est donc important de bien choisir la clé qui vous permettra de démultiplier votre potentiel.

3 repères pour choisir son coach

Il y a 3 repères factuels qui peuvent vous aider :

  •  Un coach est diplômé d’une école de formation reconnue, en général délivrant un diplôme RNCP, validé par le Ministère du Travail et de l’emploi
  • Il est devenu coach professionnel lors d’une réorientation ou d’une reconversion …c’est un choix qui s’est imposé à lui par sa connaissance du monde de l’entreprise, des systèmes d’organisation, sa capacité à décoder les relations humaines et à les optimiser, à travers des outils issus des thérapies comportementales cognitives, mais aussi du propre travail qu’il a réalisé sur lui en développement personnel…c’est donc un personnage assez curieux….en permanence en travail sur soi et centré sur l’autre.
  • Un coach professionnel est « supervisé ». A ma connaissance, seuls les coachs et les psychanalystes ont, dans leur pratique professionnelle, la possibilité de faire appel à un référent pour vérifier la qualité de leur intervention.

Ces 3 repères, diplôme, parcours, supervision sont une première réponse à la relation qui va s’installer entre vous et votre coach.

Les 10 clés de la relation de coaching, ou comment motiver son équipe par la relation humaine

Chaque manager sait intuitivement, qu’il doit développer certaines qualités relationnelles pour réussir le challenge de motiver et d’accompagner ses collaborateurs dans l’atteinte de leurs objectifs. De mes 30 ans d’expérience dans le monde de l’entreprise, dans des groupes internationaux ou à la direction de start up, j’ai repéré, comme ligne directrice, l’intérêt à vérifier la qualité de la relation humaine.

En coaching, 10 clés vont favoriser l’accompagnement :

  1. L’acceptation inconditionnelle : Le coach valide la personne à 100%, pas de jugement à priori, il respecte qui elle est et comment elle fonctionne. Il se donne un devoir d’accompagnement et de contribution.
  2. La Responsabilisation : Le coach amène la personne à accepter ses responsabilités et à se donner plus de pouvoir personnel, plus d’énergie. Il aide la personne à développer sa capacité à trouver ses propres réponses.
  3. Des marques d’attention positive : Le coach complimente la progression et les résultats obtenus, il valide le besoin de reconnaissance de la personne, il renforce les qualités positives et les stimule.
  4. La validation des objectifs : Les objectifs sont clairement définis et sont centrés sur l’idéal de la personne, sur ce qui est important pour elle, en accord avec ses aspirations profondes et son système de valeur.
  5. Avoir un haut niveau d’exigence : Le coach met la barre haute, il est exigeant en terme de résultats à obtenir, quitte à sortir la personne de sa zone de confort.
  6.  Donner des challenges : Et la meilleure façon de sortir du périmètre de sécurité, c’est de se confronter à des challenges, des défis personnels, en favorisant le plaisir de se dépasser.
  7.  Cadrer la relation : Le coach pose des limites claires, il pose les règles du jeu. Il aide la personne à prendre conscience que définir un cadre est la meilleure option possible pour bien clarifier la relation.
  8. Le soutien technique et affectif : Le coach va utiliser des techniques, des outils, des processus…pour sécuriser le parcours de la personne. Sa capacité d’écoute, d’empathie, d’accueil sont rassurantes et permettent de libérer l’expression.
  9.  L’apprentissage permanent : Ne jamais se reposer sur ses acquis, le monde est en changement permanent, le coach va favoriser l’apprentissage de nouvelles compétences.
  10.  Vérifier l’environnement (énergie positive) : Quelle est la qualité des relations qui se sont établies autour de la personne ? Est-elle en mesure de gérer son environnement ? Le coach va aider à prendre conscience que l’environnement doit être positif, quitte à s’en protéger si nécessaire.

Et chez un manager, ça donne quoi ?

Alors,  en tant que manager , à la tête de votre organisation :

  • Si vous validez les qualités de vos collaborateurs
  • Si vous les amenez à prendre leur responsabilité
  •  Si vous savez les remerciez et les félicitez
  •  Si vous êtes clairs dans les objectifs à atteindre
  •  Si vous savez les amener à se dépasser
  • S’ils prennent du plaisir à relever les défis de l’entreprise
  •  Si les règles du jeu sont clairement établis
  •  Si l’accès à la formation et à l’évolution personnelle est visible et établi
  •  Si vous savez créer un environnement de travail enrichissant et bienveillant….

Alors….ne seriez-vous pas un coach qui s’ignore ??



Une rubrique de libre opinion du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !