webleads-tracker

Le journal de l'éco -

Édition Puy de dôme

Formation, éducation

Le master 2 ‘DIRECTION COMMERCIALE & INTERNATIONAL BUSINESS’ ouvre ses portes à l’Ecole de Management de l’Université d’Auvergne

Le master 2 ‘DIRECTION COMMERCIALE & INTERNATIONAL BUSINESS’ ouvre ses portes à l’Ecole de Management de l’Université d’Auvergne

L’Ecole Universitaire de Management – IAE d’Auvergne, au sein de l’Université Clermont Auvergne, innove encore. Elle ouvre début septembre son Master 2 « Direction Commerciale & International Business ».


Ce master répond aux besoins importants exprimés par le marché, en matière de compétences opérationnelles et stratégiques en vente et en management commercial pour des profils à fort potentiel, notamment à l’international.

La formation vise l’ensemble des métiers de la fonction commerciale, en particulier les fonctions suivantes :

  • En Force de Vente nationale: attaché commercial, responsable de comptes-secteur, chargé d’affaires, ingénieur commercial, responsable comptes-clés, chef des ventes, directeur régional, directeur des ventes, directeur commercial, etc.
  • En Développement Commercial international: commercial export, responsable commerce international, chef de zone export, directeur des comptes-clés internationaux, etc.

Pour son co-fondateur, Pascal Brassier, Maître de Conférences à l’EUM, spécialisé en négociation-vente « il s’agit maintenant de proposer au marché des profils à forte valeur ajoutée commerciale et à forte capacité d’évolution. Nous formerons des jeunes professionnels dans deux fonctions jumelles : la force de vente sur le territoire national, et le développement commercial international. Nous avons volontairement choisi de conserver ensemble ces deux profils. Une PME comme un grand groupe, de nos jours, voient ses marchés nationaux et internationaux comme un prolongement naturel. Nos diplômés ont donc vocation à accompagner ces croissances commerciales, en ayant une large palette de compétences à leur actif, car, formés à bac+5, ils ont un potentiel d’évolution élevé et rapide dans l’entreprise. »

Seule formation universitaire véritable en commerce international en Auvergne, à ce niveau d’étude, elle est accessible en formation initiale comme en formation continue. Elle s’adresse à des diplômé-es de l’enseignement supérieur de niveau bac+4, qu’ils viennent de gestion ou non. La première promotion, déjà constituée de 30 profils triés sur le volet (deux fois plus de candidatures reçues que nous n’en espérions) intègre en effet des étudiants venant du Master Marketing-Vente de l’EUM, mais également d’autres parcours : commerce international, ingénierie, langues étrangères appliquées, etc.

Tous ont en commun de vouloir s’orienter clairement vers les fonctions de management commercial national et/ou international.

La formation permet d’approfondir les compétences opérationnelles et stratégiques indispensables aujourd’hui pour le développement commercial et l’export : direction des forces de vente, management des portefeuilles clients, implantation de structures commerciales nationales et export, management des comptes-clés nationaux et internationaux, etc.

Le master 2 DCIB est une formation en un an, de septembre à août. Les cours se déroulent selon un rythme d’alternance, en contrat de professionnalisation, une semaine sur deux en moyenne, de mi-septembre à fin mars.

Le contenu de la formation 

  • des cours spécialisés dans les domaines majeurs liés aux métiers visés : négociation intensive, management des portefeuilles clients, direction des forces de vente, international business, key account management, etc.
  • des séminaires intensifs et des activités de type « serious game », animés par des enseignants, des professionnels, et des professeurs invités provenant d’universités étrangères partenaires,
  • des travaux de groupe, des rendus de projets, et un rendu final (écrit et oral) valorisant les missions réalisées dans l’entreprise durant l’alternance.

Du fait de son fort positionnement vers l’international, la formation est bilingue : la moitié des cours se déroule en français, l’autre moitié en anglais, selon les modules.

Les besoins des entreprises pour ces fonctions sont très importants. Elles offrent des postes dans la fonction commerciale dans tous les secteurs de l’économie (informatique, énergie, technologie, aéronautique, services, etc.), pour de véritables intrapreneurs gérant des portefeuilles clients à forte valeur ajoutée.

Les besoins sont régionaux, nationaux et internationaux pour ces profils, en particulier pour de jeunes cadres commerciaux, et pour des cadres bilingues pour l’exportation.

Les plus de la formation

Réseau IAE France : l’EUM-IAE Auvergne est un membre historique du réseau des 31 Instituts d’Administration des Entreprises de France.

  • QUALICERT Formation-Recherche : certification attestant de la qualité des services de l’EUM par une auto-évaluation constante.
  • Mixité de l’équipe pédagogique : enseignants-chercheurs universitaires, enseignants étrangers, dirigeants et cadres d’entreprise.
  • Professionnalisation : programme ouvert en alternance, en contrat de professionnalisation, permettant une forte acquisition professionnelle du contenu de la formation. Partenaires impliqués dans la formation (cas, coaching, jeux de rôles, etc.).
  • Méthodes pédagogiques innovantes : espace numérique de travail, approches collaboratives, pédagogies hybrides et inversée, création d’évènements (International Week, conférences, etc.).
  • Formation très internationale : forte proportion d’enseignements en anglais ; semestre/césure à l’étranger avant l’entrée en M2 ; enseignants étrangers.
  • Insertion professionnelle : préparation active dans le cursus, encadrée par des professionnels.
  • Stages : stage classique et stage alterné également possibles.
  • Séminaires spécifiques : sur des thèmes d’actualité et des tendances fortes en vente et développement commercial international.
  • Intégration de la recherche dans l’enseignement : utilisation des travaux de recherche de l’équipe enseignante et de nombreux autres travaux du domaine ; poursuite d’études doctorales proposée, via la qualification complémentaire « recherche » de l’EUM.

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !