webleads-tracker

Conseil, Audit, Expertise

L’Euro en euros

L’Euro en euros

Les villes de Lyon et Saint-Etienne accueilleront des matchs de l’Euro 2016 de football et vont bénéficier de retombées économiques et médiatiques conséquentes. Le point en chiffres.


Christiano Ronaldo sur la pelouse de Geoffroy Guichard ou Jamie Vardy, Wayne Rooney au parc OL… La France accueille en effet du 10 juin au 10 juillet l’Euro 2016 de football. Lyon et Saint-Etienne font partie des villes qui accueilleront des matchs de la compétition. Le chaudron stéphanois recevra trois matchs de groupe et un huitième de finale alors que la toute nouvelle enceinte lyonnaise accueillera quatre matchs de groupe, un huitième de finale et une demie finale. Les retombées d’une telle compétition sont nombreuses. Chaque match est en moyenne vu par 150 millions de téléspectateurs, ce qui assurera une énorme visibilité médiatique aux villes hôtes, difficile à chiffrer mais bien réelle.

243 millions pour Lyon et Saint-Etienne

Basé à Limoges, le centre de droit d’économie du sport, CDES, s’est penché sur l’activité économique engendrée par les matchs de l’Euro.  Les experts du CDES estiment ainsi que Lyon peut s’attendre à 166 millions d’euros de retombées économiques et Saint-Etienne à 77 millions d’euros. Les 317 000 spectateurs attendus à Lyon devraient ainsi dépenser 115 millions d’euros et les 148 000 fans de foot attendus à Saint-Etienne pourraient générer près de 50 millions de dépenses.

L’étude du CDES ne prend pas en compte les retombées attendues par les villes qui seront le camp de base des équipes nationales en compétition. Cependant, il est certain qu’en termes d’activité économique, de nuitées d’hôtel, de location d’équipements, de transport, vont booster l’économie en Auvergne Rhône-Alpes. Plusieurs villes sont dans ce cas : Evian-les-Bains accueillera l’équipe d’Allemagne, Annecy-le-Vieux : l’Islande, Saint-Jean d’Ardières : l’Irlande du nord et Vichy : la Slovaquie.

Autre retombée, indirecte mais concrète : le CDES estime par exemple que le développement de la pratique sportive à Saint-Etienne à l’issue de l’Euro pourrait permettre de réduire les dépenses de santé de 1,5 million d’euro.

Au total, l’Euro 2016 devrait avoir un impact économique total pour la France de 1,2 milliard d’euros et créer l’équivalent de 26 000 emplois temps plein.

Un article de Auvergne Rhône-Alpes.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !