webleads-tracker

Le journal de l'éco -

Sciences, Santé

L’innovation, élément essentiel du monde médical

L’innovation, élément essentiel du monde médical

Les dernières années ont été témoins de nombreuses innovations, y compris dans le secteur bien particulier du matériel médical. Des organes artificiels…


Les dernières années ont été témoins de nombreuses innovations, y compris dans le secteur bien particulier du matériel médical. Des organes artificiels (cœurs, poumons…), à l’autotest sida en passant par des échographes toujours plus performants, les entreprises spécialisées n’ont pas lésiné pour proposer sur le marché de véritables révolutions médicales. Et la France fait justement partie des pays phares dans le domaine des innovations santé, avec plusieurs entreprises qui ont su se faire un nom à l’international. Parmi elles, nous pouvons citer Carmat qui a mis au point le premier cœur artificiel, et des starts-ups comme Theraclion (spécialisé dans le traitement des tumeurs bénignes), ou encore Sonoscanner (proposant des échographes haut-de-gamme entièrement fabriqués en France).

Le forfait innovation enfin lancé ?

Conscient du fort potentiel des nouvelles technologies médicales, l’État Français a mis en place plusieurs dispositifs afin d’encourager les entreprises à s’engager dans la R&D. Parmi ces derniers, nous pouvons citer le Crédit d’impôt recherche, ou encore le forfait innovation qui avait déjà été évoqué en 2009 et qui a été relancé par Marisol Touraine en 2015. Précédemment citée, la start-up Thercalion a été la première entreprise élue pour profiter de cette aide (solidement encadrée par plusieurs textes juridiques) donnant droit à une prise en charge dérogatoire et transitoire « des dispositifs médicaux et actes innovants ».

Un développement à l’international nécessaire

Il faut dire que si la réalisation d’un matériel médical innovant s’avère déjà coûteuse, leur vente n’est pas toujours chose aisée, notamment sur le sol français. Par conséquent, une présence à l’international est primordiale pour s’assurer de rentabiliser ces innovations. Sacha Loiseau, directeur général de Mauna Kea Technologies entreprise spécialisée dans la biopsie optique, a ainsi indiqué avoir vendu 76 appareils de micro-endoscopie à l’étranger contre… 1 seul en France. De son côté, Sonoscanner et son échographe 100% made in France indique qu’environ la moitié de ses produits sont vendus à l’étranger, ce qui montre que le niveau de dépendance à l’international diffère en fonction des secteurs médicaux. Se cantonner au marché français reste dans tous les cas impossible.

De quoi seront faites les innovations médicales de demain ? Il est dans tous les cas possible que ces dernières proviendront de l’Hexagone !



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !