webleads-tracker

Services et Équipements aux Entreprises

L’innovation et la créativité au service de la compétence chez Human Booster

L’innovation et la créativité au service de la compétence chez Human Booster

Raphaël Coubetergues et Nicolas Mourgues sont à la tête de Human Booster, un cabinet de conseils en ressources humaines à Clermont-Ferrand, Lyon et Montpellier. Tous deux ont décidé de placer la compétence et les systèmes d’informations au centre de leur stratégie. Animés par l’envie de créer et d’innover, les deux entrepreneurs accordent une place conséquente à la recherche et au développement.


Comprendre où se situe le besoin

Raphaël Coubetergues s’est vite orienté dans les ressources humaines, après un diplôme à l’IAE et Un Mastère Spécialisé à ESC Clermont. En 2007, il quitte son premier poste de chargé des ressources humaines et de la conduite du changement chez Sanofi, pour lancer sa propre entreprise : Human Booster. « Sanofi m’a apporté la connaissance du milieu RH opérationnel et des systèmes d’information. C’est donc en toute logique que j’ai démarré mon entreprise avec cette double compétence. » Peu après, il est rejoint par Nicolas Mourgues, spécialisé dans l’ingénierie de la formation et plus particulièrement dans les systèmes d’informations, qui devient alors son associé.

Ensemble, ils façonnent Human Booster pour en faire bien plus qu’un simple cabinet de conseils. « Nous ne sommes pas là pour apporter des réponses toutes faites mais plutôt des questionnements », explique Nicolas Mourgues. « Il est essentiel de comprendre le besoin de notre client. Par exemple, un besoin en recrutement peut se transformer en besoin de formation en interne dans l’entreprise. » Le fer de lance des deux entrepreneurs : mettre leur complémentarité et leur savoir-faire au service de l’innovation et de la créativité. « Human Booster est sans cesse dans une logique d’innovation. Nous souhaitons rendre la compétence et les ressources humaines accessibles, participer aux choix de nos clients, quels que soient leurs secteurs d’activité » déclarent-ils.

L’ingénierie de la compétence

Dès 2008, Human Booster se positionne dans les systèmes d’information, face au problématiques d’attractivité du territoire auvergnat. « La région manquait d’ingénieurs, il y avait un problème de compétences en informatique. Nous avons donc décidé de créer des compétences, en cherchant des profils à potentiel, comme des demandeurs d’emploi connaisseurs en informatique, à qui on a apporté des compétences complémentaires. » Aujourd’hui, ce socle informatique reste important au sein de Human Booster. Le projet social Les Couteaux Suisses du Numérique est d’ailleurs labellisé Grande Ecole du Numérique. « Nous avons porté ce projet auprès d’un public issu des quartiers prioritaires, sans emploi et sans qualification, pour les former au différents métiers de l’informatique. »

Au-delà du simple conseil, Raphaël Coubetergues préfère parler « d’ingénierie de la compétence » ou encore de la « mesure du potentiel. » Ainsi, la recherche et le développement prennent une place importante au sein de Human Booster. « Nous avons élaboré notre propre méthode d’analyse du potentiel et du mode de fonctionnement de l’individu. Peu à peu, nous avons façonné cet outil pour en faire une plateforme complète, avec 98 % de fiabilité, que nous avons baptisée EQINOX. » Les deux chefs d’entreprise commercialisent cet outil dans toute la France, auprès des cabinets de conseils pour « apporter de la valeur ajoutée dans leurs interventions. »

Quatre pôles d’activité complémentaires

Human Booster fonctionne comme un bureau d’études aux multiples activités. « Nous sommes dans la conception, la réalisation et l’assistance, le tout au service de la compétence de l’individu » relate Raphaël Coubetergues. « Nos quatre pôles d’activité se regroupent et sont complémentaires : le pôle Conseil RH, le pôle Conseil SI, l’ingénierie et l’édition de logiciels. » Implanté à Clermont-Ferrand, Lyon et Montpellier, Human Booster souhaite « consolider l’expertise et l’utilisation de ces quatre pôles, au sein des agences de Lyon et Montpellier, pour les propulser au niveau de notre siège social de Clermont-Ferrand. » L’entreprise, en constant développement, affiche une croissance régulière de 20 à 30 % par an et a recruté dix collaborateurs supplémentaires entre 2015 et 2016.



Un publi-rédactionnel du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !