webleads-tracker

Art, Culture, Divertissements & Loisirs

Lurcy Lévis : jeudi 27 avril, la « Villa Medicis » du Street-Art ouvre ses portes pour une nouvelle saison !

Lurcy Lévis : jeudi 27 avril, la « Villa Medicis » du Street-Art ouvre ses portes pour une nouvelle saison !

Au coeur de la France dans le département de l’Allier, Gilles Iniesta a créé un site unique au monde totalement dédié au Street Art. A terme, les 20 000 mètres de fresques réalisées par des artistes du monde entier devraient faire de Lurcy Lévis une destination culturelle de premier plan. Gilles Iniesta n’entend pas vivre au crochet des subventions ‘culturelles’ et cherche à développer un fort partenariat avec le tissu économique local.


A l’image de la Demeure du Chaos à Saint-Romain-au-Mont-d’Or qui accueille plus de 120 000 visiteurs chaque année dans un ancien relais de poste entièrement transformé par Thierry Ehrmann en un vaste décor post-apocalyptique composé de 4 509 œuvres d’art réalisées par plus de 70 artistes, le projet porté par Gilles et Sylvie Iniesta semble relever de la même folie.

L’ambition de Gilles Iniesta est sans limite pour ce lieu exceptionnel : 10 Hectares, 13 bâtiments, 7 000 m2 construits et 22 000 m2 de murs et façades qui ne demandent qu’à accueillir les plus grands graffeurs et tagueurs mondiaux.

En perpétuelle évolution, assurant l’éternelle résurrection d’un patrimoine unique à créer pour offrir aux générations futures, Gilles Iniesta souhaite que Lurcy Lévis devienne un haut lieu de création livré aux Artistes du monde entier.
Ainsi, une œuvre collective «monumentesque» métamorphose peu à peu ce site orphelin de toute occupation en proposant un nouveau regard sur le Street-Art, jusqu’ici réservé à l’espace  urbain.

La « Villa Médicis » du street art

Street Art City accueille les artistes en «résidence tremplin» ,offrant les conditions idéales à l’expression de leur talent. L’accompagnement personnalisé crée une zone de confort propice au dépassement de soi, tout en respectant l’identité et l’unicité de l’artiste, lui apportant une valorisation de ses créations et une reconnaissance sur le marché de l’Art.

street-art-city-1

Un chantier artistique perpétuel, en relation avec les entreprises

Que cette œuvre majeure du street art soit identifiée au plus vite comme un haut lieu de création, faire de ce lieu déjà incontournable la formidable opportunité d’un nouveau paradigme, repoussant les limites matérielles en libérant l’esprit créatif, telle est l’ambition affichée par ses fondateurs !
L’ouverture de la saison 2017 est prévue dès  28 avril  avec une journée « business » le 27 avril 2017.

Pour en savoir plus, pour mesurer comment le monde de l’entreprise peut profiter de ce haut lieu de l’art en général et du Street-art en particulier, une rencontre avec Gilles Iniesta s’impose.
Échanger quelques minutes avec le passionné fondateur de street art city, c’est déjà se projeter dans un univers rare dans notre monde. (Contact à Gauche de l’article: « En savoir plus »)



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !