webleads-tracker

Matière 1ère, Métallurgie, Mines, Papeterie

Mecatheil , une entreprise cantalienne de mécanique avancée, en constante mutation économique et technologique

Mecatheil , une entreprise cantalienne de mécanique avancée, en constante mutation économique et technologique

Propos recueillis par Hugues Perrin : dans le département du Cantal, l’industrie comptabilise 2000 entreprises pour environ 12000 salariés (soit une contribution à hauteur de 45% du PIB du territoire). Le problème majeur reste cependant le recrutement extérieur de personnes qualifiées. Grâce à sa réactivité et sa capacité d’innovation, Mecatheil est devenu au fil des ans, un des leaders dans la conception de machine spéciale automatisée.


Une SARL familiale, orientée au départ sur un développement de proximité

Ancrée dans une logique de revitalisation rurale, l’entreprise Mecatheil a démarré son activité en 1998,  au sein d’un bâtiment technique de mécanique générale situé à Lafeuillade-en-Vézie, au cœur de la Châtaigneraie cantalienne. Tout a commencé au cours d’une discussion familiale, dans laquelle Olivier Theil et son père projettent de développer l’entreprise à partir du concept « d’atelier relais ». Ce dernier est un espace, mis à disposition par la collectivité territoriale, pour  accueillir l’entreprise  et valoriser son activité sur un territoire donné. Basé sur le principe de la « location-vente », l’entreprise paye un loyer, qui lui permettra à la fin du crédit-bail, où dans le cas d’un achat anticipé, de devenir propriétaire des locaux. Souhaitant acquérir l’indépendance financière Olivier Theil oriente ses ambitions sur le marché des machines spéciales, à partir des compétences de base disponibles en interne (automatique, usinage de précision…). En 2007, une extension de l’atelier principal, donne un nouveau souffle à l’entreprise.

La conception de machine spéciale, pour une réponse technologique sur mesure

Olivier Theil est un passionné de technologie, et possède un goût prononcé pour le challenge et l’entreprenariat. La longévité de l’entreprise a été assurée par une conduite efficace du changement, une volonté d’adaptation face aux exigences croissantes des clients ainsi qu’aux besoins très variés exprimés. Malgré les périodes de crise, Mecatheil a su progressivement construire une cartographie complète de compétences (CAO, bureau d’étude, fraisage, tournage, assemblage, soudure, automatisme…) afin d’acquérir la capacité de gérer en intégralité un projet de conception/fabrication. Les domaines d’application sont très diversifiés (cosmétique, automobile, agro-alimentaire, plasturgie, emballage…). Depuis 2004, l’entreprise a réalisé environ 600 machines spéciales, 100 systèmes robotisés pour un budget de vente unitaire pouvant atteindre 80000 euros.

Le soutien de Cantal Business Angels,  un levier vers l’émergence dans le secteur de la robotique

La stratégie de l’association CBA « Cantal Business Angels » est clairement définie : faire décoller l’économie du Cantal par le biais de l’investissement. Mecatheil, de part son fort potentiel d’innovation, a pu de ce fait bénéficier d’un placement de 100 000 euros afin d’accélérer sa croissance et pérenniser son marché, notamment dans le domaine de la robotique. Les membres de Cantal Business Angels (dont Sébastien Pissavy, président de l’association) sont des personnes physiques qui investissent partiellement leur épargne personnelle auprès d’entreprises locales à potentiel de croissance. Ils pourront par la suite récupérer leur mise et acquérir selon le degré de réussite une plus-value éventuelle. Mecatheil compte aujourd’hui 25 salariés et n’hésite pas à développer sa politique d’investissement et de formation en interne. Elle est aujourd’hui en phase de création d’emplois spécialisés (roboticiens, automaticiens…) pour satisfaire des nouvelles demandes  et se positionner sur un marché en plein essor.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !