webleads-tracker

Institutions, Admnistrations et Collectivités, Territoires

Michelin, Aubert et Duval et RCF 63 s’engagent à soutenir la politique de réserve militaire

Michelin, Aubert et Duval et RCF 63 s’engagent à soutenir la politique de réserve militaire

La situation sécuritaire en France a remis au premier plan le rôle menée par la réserve militaire. Dès le printemps 2016, le Ministre de la Défense avait annoncé une série de mesures en faveur du développement de l’engagement de civils dans la sphère militaire. Pour cela, il est indispensable que le monde militaire et celui des entreprises développent une politique permettant de faciliter à leurs collaborateurs de rejoindre la réserve opérationnelle. C’est l’objet de la convention signée dans les locaux de la CCIT 63.


Claude Barbin, le Président de la CCIT Puy-de-Dôme a joué le rôle de facilitateur dans le cadre du rapprochement entre 3 grandes entreprises Auvergnates : Michelin, Aubert et Duval et RCF 63, et le monde militaire.
Lui même colonel de réserve, Claude Barbin reconnait une sensibilité particulière « aux enjeux de défense » et aux valeurs de l’institution militaire. En liaison avec le capitaine de réserve opérationnelle Hubert Vitry, les deux hommes se sont mobilisés pour la signature de cette convention qui rapproche 3 grandes entreprises et le monde militaire.

Le Général Gilles Darricau, Délégué Militaire Départemental du Puy-de-Dôme ne cachait pas sa satisfaction lors de la signature de cette convention. « En créant de la richesse, le monde de l’entreprise créé de l’emploi, donc de la cohésion et donc la sécurité. En signant cette convention nous permettons à nos deux mondes, la défenses et l’entreprise, de s’inscrire dans une relation gagnant gagnant. La réserve est un réservoir d’effectifs, elle est également un réservoir de compétences. Je suis particulièrement satisfait de voir de grandes entreprises de notre territoire s’engager à nos cotés permettant la mise à disposition des personnels pour renforcer nos effectifs mais surtout notre sécurité. »

Aubert & Duval, filiale de la branche alliages du groupe FRAMET, était représentée par Christian Levivier, son directeur des ressources humaines. « Ce n’est pas un fait nouveau pour Aubert et Duval de participer à l’effort de défense en facilitant le départ de nos collègues qui se mettent à disposition de nos armées. Cette convention est la prolongation de l’engagement citoyen que nous avons toujours soutenu. Par exemple, ici aux Ancizes, où nous avons une usine qui fabrique des aciers sophistiqués, nous pratiquons actuellement un investissement important qui permettra de fabriquer les avions Rafales. »

img_5251
img_5239
img_5235
img_5230
img_5225
img_5224
img_5221
img_5213
img_5208
img_5204
img_5202
img_5201
img_5199
[/su_slider]

 

Gérard Sabatier, représentant Marc Alexis Roquejoffre, tenait à préciser « qu’il s’agissait d’un grand honneur pour RCF de signer cette convention. Par notre média, nous aurons l’occasion d’apporter notre soutien et de le transmettre sur les ondes. »

Enfin, Jean-Dominique Sénard, Président du groupe Michelin, exprimait son bonheur d’être présent à cette manifestation. « A titre personnel, étant moi-même officier de réserve, je me réjouis de voir que de plus en plus de français s’intéressent à cet engagement. Pour moi, cette convention revêt plus qu’un symbole, elle revêt un engagement concret. Les liens entre l’armée et Michelin sont des liens historiques qui se prolongent aujourd’hui. Je voudrais saluer l’engagement de l’armée sur le théâtre extérieur comme intérieur. Je suis heureux de constater que la nation partage aujourd’hui cette conception de l’engagement citoyen. »

Les liens entre Michelin et la Défense remontent à la première guerre mondiale. En effet, si tout le monde connaît la ‘manufacture des pneumatiques’, le rôle joué au début du siècle dernier par les frères Michelin, dans le développement de l’aviation en général et de l’aviation militaire en particulier, reste souvent méconnu.

Lors du conflit de 1914, Michelin réalisait ainsi une offre très particulière au gouvernement français : construire gratuitement 100 avions dans le cadre de l’effort de guerre. Au final, près de 2000 avions sortirent des chaînes de montage de la manufacture dont 1600 Breguet 14.

Pour vous renseigner sur la garde nationale : www.garde-nationale.fr ou par email : contact@garde-nationale.gouv



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !