webleads-tracker

Industrie

Michelin l’Auvergnate au rayonnement mondial

Michelin l’Auvergnate au rayonnement mondial

La manufacture Michelin avait donné rendez-vous aux dirigeants du monde des transports à Chengdu en Chine. Au total 4000 invités, dont 350 journalistes internationaux et chinois. Il s’agissait pour le premier fabriquant mondial de pneus d’organiser le challenge Bibendum Michelin.
Correspondant lors de ce voyage pour RCF et le Journal de l’éco, Marc-Alexis Roquejoffre, revient sur cet évènement aux travers plusieurs articles d’analyses et interviews exclusives publiés chaque matin jusqu’au vendredi 21 novembre…


Plus de 170 millions de voitures et de camionnettes, mais aussi 11 millions de camions et de bus roulent sur des pneus de la marque auvergnate. D’autres pneus du groupe équipent des avions, des engins agricoles et de très nombreux scooters et motos.

La manufacture emploie plus de 111 200 personnes à travers le monde. 600 000 d’entre elles produisent le caoutchouc naturel utilisé par le groupe. En 2013, 171 millions de pneus ont été fabriqués sur 67 sites répartis dans 17 pays différents. Les produits du manufacturier sont distribués dans 170 pays.

Michelin, ce sont également des engagements et des partenariats au service des personnes. Citons pour seul exemple, un programme inédit en Inde visant à sensibiliser plus de 100 000 enfants à la problématique de la sécurité routière.

Michelin est actuellement le leader mondial du pneumatique avec 14% du marché. Entreprise cotée au CAC 40, elle est un des fleurons de l’industrie française et le porte étendard du savoir faire auvergnat. L’entreprise Michelin est née en France en 1881 à l’initiative des frères André et Édouard Michelin.
Son but : fabriquer des pneus pour tout type de véhicule ! Depuis, elle ne cesse d’imaginer et de créer le pneumatique, mais aussi les conditions de la mobilité dans ses multiples composantes. La firme à la dimension mondiale emploie  24000 emploie en France. Clermont-Ferrand regroupe l’ensemble des pôles de responsabilités du groupe Michelin pour les zones Europe, monde et naturellement celles de la France.

Dans ces sites auvergnats, à Ladoux très précisément, à proximité de ses pistes d’essais, la firme vient d’investir 270 millions d’euros dans un centre de recherche destiné à consolider son avance dans le marché du pneumatique.

Michelin en Chine
Si la manufacture auvergnate est présente au pays du soleil levant depuis plusieurs décennies, ses dirigeants viennent d’annoncer un renforcement des activités du groupe sur ce territoire. Les investissements porteront notamment sur le doublement des productions de pneus de l’usine Michelin de Schenyang.
2000 personnes y travaillent actuellement. Des pneus tourisme et poids lourds y sont produits pour le marché chinois. En Chine, la ligne produit poids lourds représente un énorme potentiel commercial. « Dans les pays émergents, les seules ventes de ce type vont avoisiner 2% de croissance par an », indique Serge Lafon, directeur ligne poids lourds Michelin. « Entre l’Afrique et l’Asie, c’est pratiquement la moitié du marché qui est concerné ».
Sur ces continents, le développement industriel et financier rime avec davantage de trafic et de transports routiers. Le marché est là, mais se heurte aux cultures locales peu empreintes aux dépenses conséquentes parfois jugées inutiles. Notre volonté est d’aller vers un remplacement progressif des pneus actuels en offrant une meilleure qualité et des nouvelles offres de services ».
Parmi ces services, citons Michelin Solutions qui offre une expertise sur les conditions de circulation des flottes de camions, leur vétusté et les comportements des chauffeurs dans leur conduite. Objectif !
Une réduction de carburant ramenée à 1,5 litre au 100 km. Si l’on considère qu’un camion roule en moyenne 100 000 kms par an, il est aisé d’imaginer les économies possibles pour une grande entreprise de transport routier comptant plusieurs dizaines de véhicules.
Au total, la manufacture auvergnate emploie 7500 personnes en Chine. Le marché chinois est le plus important à venir au monde.
D’ici à 2030, la Chine aura besoin de 500 millions de pneus. Les chinois découvrent la voiture et son univers. Dans les familles, dans les villages, on achète à plusieurs pour faire face aux couts élevés d’un véhicule.
En Chine, acheter une voiture est synonyme de faire un pas vers la liberté.

Un reportage de Marc-Alexis Roquejoffre – RCF – Le Journal de l’éco



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !