webleads-tracker

Clusters, Pôles, SPL, Technopôles

Minalogic à Grenoble : 11,5 millions d’euros pour subventionner les projets labellisés

Minalogic à Grenoble : 11,5 millions d’euros pour subventionner les projets labellisés

Minalogic, le pôle de compétitivité des technologies du numérique en Auvergne-Rhône-Alpes, annonce que 8 projets labellisés par le pôle ont été sélectionnés, dans le cadre du 22e appel à projets du FUI-Régions. L’investissement en Recherche & Développement s’élève à plus de 2 milliards d’euros.


Le budget R&D cumulé de ces 8 projets s’élève à 26,8 M€ ; ils recevront des subventions de la part de l’État et des collectivités locales à hauteur de 11,5 M€. Depuis la création du pôle en 2005, 131 projets FUI ont été labellisés et financés, pour un budget de R&D cumulé de 779 millions d’euros et 315 millions d’euros de subventions de l’État et des collectivités locales. Au total, tous appels à projets confondus, 450 projets ont été labellisés par Minalogic et financés à hauteur de 805 millions d’euros de subventions publiques, pour un investissement de R&D de plus de 2 milliards d’euros. Voici les 8 projets qui ont été retenus :

La thématique TIC ( Technologies de l’Information et de la Communication)

Harmonie : Le marché des télécommunications est en très forte croissance, tiré par l’essor des smartphones et des objets communicants. Pour répondre aux besoins des prochaines générations de téléphonie mobile, de nouveaux défis sont à relever : moindre consommation (voire autonomie énergétique), gestion du “big data” et gestion d’un très grand nombre d’objets connectés. Le projet Harmonie a pour objectif de réaliser la preuve de concept d’une solution de rupture dans le domaine des composants radiofréquences afin de répondre aux défis de la télécommunication haut débit.

Hiperion : Le marché des imageurs infrarouges, dits thermiques, adresse principalement des applications haut de gamme. Le projet a pour objectif de développer un capteur thermique haute performance, haute résolution et bas coût, réalisé à partir de filières industrielles capables de grands volumes. Une réduction significative du coût associée à une miniaturisation, offrant un produit de moins de 2 cm3 démocratisent aujourd’hui les usages des imageurs et capteurs thermiques. Les automobiles milieu de gamme, les bâtiments intelligents voire la téléphonie mobile sont visés et représenteront plusieurs millions d’unités dès 2020. Ce projet est co-labellisé avec le pôle Systematic-Paris-Region, au budget de 4,8 millions d’euros.

Pilas : La sécurité digitale fait massivement appel aujourd’hui à des composants électroniques complexes (Cartes à puces, SoC, …). Ces composants sont la cible privilégiée et principale des hackers. Des techniques de résistance aux attaques doivent être implémentées et validées très en amont dans leur cycle de conception. L’objectif du projet PILAS est de proposer un système et une méthodologie d’injection de fautes laser avancés mettant en œuvre des attaques à plusieurs faisceaux laser (au moins trois), afin d’étudier et d’améliorer la résistance sécuritaire des composants lors d’attaques multi-fautes spatiales et temporelles. Ce projet présente un budget de 2,8 millions d’euros.

REUs : Au sein des entreprises, les réunions sont réputées pour être chronophages. Selon une étude de Microsoft, les employés passent globalement en moyenne 5,6 heures par semaine en réunion. Le projet REUs vise à concevoir un logiciel permettant d’assister, de façon intelligente les participants à une réunion de type suivi de projets. Il se basera uniquement sur les flux sonores des interactions entre les participants et sur des ressources linguistiques. L’outil produira entre autres des documents utiles au travail à réaliser en amont et en aval de la réunion par les participants. L’outil s’attachera également à produire des documents post réunion en français et en anglais. Ce projet présente un budget de 2,7 millions d’euros.

StreamThread-V2 : Le projet StreamThread-V2 a pour ambition de propulser la technologie « électronique dans un fil textile » de Primo1D vers la prochaine génération de produits, plus performants, plus simples à utiliser, plus diversifiés et plus faciles à manufacturer. Il contribue à l’essor de l’Internet des Objets de la manière la plus intime possible, en conférant aux matériaux et objets un identifiant unique pour une traçabilité RFID intrinsèque afin de mieux répondre aux attentes des clients en termes d’inventaire, d’authentification, d’antivol et de logistique. Le projet StreamThread-V2 a pour objectif de passer du marché de niche de la blanchisserie industrielle à un marché de volume : l’habillement, avec des produits fils E-Thread™ RFID adaptés aux besoins des marques et de la distribution textile. Ce projet présente un budget de 3 millions d’euros.

La thématique Usine du futur

Lug 2 : Ce projet a pour objectif de lever les verrous technologiques qui rendent aujourd’hui les systèmes d’imagerie acoustique chers et réservés aux spécialistes. Le projet propose de développer une nouvelle génération d’antennes acoustiques plus maniables et conviviales, à moindre coût, et capables d’identifier, localiser et quantifier précisément les sources de bruit dans un environnement complexe. Ces systèmes pourront être utilisés dans de nombreuses applications industrielles dont le transport, la mécanique, la défense et l’énergie. Ce projet affiche un budget de 2,5 millions d’euros.

VI4.2 : Aujourd’hui, l’assemblage de cartes électroniques est une succession d’étapes ultra automatisées. Les industriels, en quête permanente de productivité, se heurtent à des réglages sensibles et complexes pour atteindre des niveaux toujours plus élevés de qualité. Le projet VI4.2 propose de construire une solution logicielle innovante pour faciliter ces réglages, à partir des images obtenues en inspection optique automatique. L’idée est – depuis un poste centralisé pour l’ensemble des lignes d’assemblage – d’analyser et modéliser finement les défauts, d’ajuster chaque machine automatique, et de configurer la logique d’interconnexion entre elles pour améliorer la qualité.

La thématique Mobilité

Abysound2 : Le projet ABYSOUND a pour but d’établir la faisabilité d’un équipement sous-marin, permettant d’estimer le bruit rayonné dans les eaux profondes par l’exploitation du sous-sol marin. Le but de cet équipement est d’estimer la perturbation acoustique générée par les engins ou systèmes déployés en eaux profondes, sur les robots sous- marins de surveillance et de mesurer l’impact environnemental acoustique sur la faune marine.

A propos de Minalogic

Minalogic est le pôle de compétitivité mondial des technologies du numérique en Auvergne-Rhône-Alpes. Le pôle accompagne ses adhérents dans leurs projets d’innovation et de croissance, afin de booster leurs objectifs de développement et de rayonnement au niveau mondial. Les technologies, produits et services développés par les acteurs de l’écosystème s’adressent à tous les secteurs d’activité (TIC, santé, énergie, usine du futur…), et couvrent l’ensemble de la chaîne de valeur du numérique, en alliant la micro- nanoélectronique, la photonique et le logiciel. Créé en 2005, Minalogic rassemble désormais 330 adhérents (dont 280 entreprises). 450 projets ont été labellisés et financés à hauteur de 805 millions d’euros de subventions publiques, pour un investissement de R&D de plus de 2 milliards d’euros. Les 56 projets finalisés ont déjà généré 37 produits commercialisés ou en voie de commercialisation, avec une perspective de 1,25 milliard d’euros de chiffre d’affaires généré à 3 ans.

En savoir plus : http://www.minalogic.com



Communiqué de presse du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !