webleads-tracker

Le journal de l'éco -

Édition Puy de dôme

Commerce et Distribution

Olivier Bianchi et Claude Barbin s’engagent pour la dynamique du commerce de centre ville à Clermont

Olivier Bianchi et Claude Barbin s’engagent pour la dynamique du commerce de centre ville à Clermont

La ville de Clermont-Ferrand et la CCI Territoriale du Puy-de-Dôme ont convié lundi 15 mai les commerçants Clermontois pour une présentation de la nouvelle politique commerciale de Clermont-Ferrand. Le Maire Clermont-Ferrand n’a pas fait mystère de son ambition pour le cœur de ville. Ainsi, la Ville de Clermont-Ferrand décide de renforcer et de structurer sa politique commerciale au moyen d’un plan d’actions volontaire mis en œuvre avec l’appui de la CCI et en concertation avec les associations de commerçants.


Travailler ensemble !
C’est le mot d’ordre martelé par le Maire de Clermont-Ferrand et le Président de la CCI du Puy-de-Dôme qui ont décidé d’unir leurs forces afin de financer mais également de structurer une politique de soutien au service du commerce de proximité dans le coeur de ville de Clermont-Ferrand.

Première mesure annoncée, dès l’automne, un « manager du commerce » sera en charge de coordonner et d’impulser l’action menée par l’ensemble des acteurs concernés, qu’ils soient municipaux, consulaires ou commerçants.

 

 

 

Un grand chantier pour les années 2020 à 2026

Olivier Bianchi a également précisé le contour de la politique de développement commercial qu’il entend mener à bien dans les prochaines années.
La municipalité clermontoise souhaite tout mettre en œuvre pour que l’environnement économique urbain soit adapté aux nouveaux enjeux du commerce de proximité.
La revalorisation du centre ville, et en particulier des rues du quartier historique du plateau central, constituera un chantier de grande envergure pour les années 2020 à 2026.

Le Maire de la capitale auvergnate propose également d’étendre le principe de préemption commerciale  actuellement testé dans certaines rues du quartier de la gare (Avenue Charras).

Il  y a trop de boutiques fermées à Clermont-Ferrand (8%) ce qui nuit à la qualité générale de l’accueil commercial.
Ainsi, un plan de lutte contre la vacance commerciale sera organisé à partir du travail mené par des groupes de travail rapidement constitués. L’une des pistes envisagé consiste à proposer un habillage des vitrines des boutiques fermées afin de créer une nouvelle dynamique visuelle.

 

Le Discours de Claude Barbin, Président de la CCI du Puy-de-Dôme :



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !