webleads-tracker

Le journal de l'éco -

sciences-sante

La fédération et le pôle douleur pluridisciplinaire

La fédération et le pôle douleur pluridisciplinaire

La fédération des associations Thera Wanka va mettre en place un pôle douleur pluridisciplinaire qui sera ouvert à tout patients…


La fédération des associations Thera Wanka va mettre en place un pôle douleur pluridisciplinaire qui sera ouvert à tout patients souffrant de douleurs chroniques, aiguës, neuropathiques. Le pôle douleur sera créer en association loi 1901 à but non lucratif au départ seule la direction sera salariée, les intervenants seront tous des autoentrepreneurs. Nous ferons intervenir aussi des associations défendant des pathologies rares, afin de faire connaître de permettre aux intervenants d’être au courant des symptômes, signes de ces pathologies. Ce projet est une démarche qualitative. Il implique un questionnement sur le statut du patient et du personnel au sein de l’institution mais aussi au sein de notre société. La vie collective ne peut effacer la vie individuelle. Chaque individu possède sa propre histoire, affective, professionnelle, sociale qu’il faut respecter. Mon domaine d’expertise est sans aucun doute la détermination pour qu’enfin les patients deviennent une priorité, qu’ils soient mieux respectés, ainsi que leur douleur, leur pathologie chronique. Je fais de nombreuses formations : D.U. : d’éducation thérapeutique du patient pour apprendre à celui-ci de devenir acteur de sa pathologie. Je serais heureuse aujourd’hui de pouvoir à nouveau mettre mes compétences et m’engager au service d’un projet qui a du sens pour chacun et chacune a court moyen ou long terme, patients et leurs familles ce projet est porteur de développement à la fois citoyen, social et éducatif, sans laisser l’un de ces trois axes de côté. La présidente Corine Cliquet Le pôle sera ouvert à toutes pathologies douloureuses, afin que les patients soient écoutés, puissent donner leur opinion, en proposant différents types de soins, des ateliers dans un lieu convivial ou les différents codes n’existeront pas, le soignant sera au même niveau que le patient Soulager la douleur autrement, faire d la prévention, des conférences, ateliers, des formations. Lieu ou s’exprimera la voix des patients, de leurs proches, des petites associations défendant des pathologies rares, douloureuses ou autres. Le patient deviendra acteur de sa pathologie de ses douleurs. Actuellement en France, 14 millions de patients ont des douleurs chroniques, plus de 50% d’entre eux ont une qualité de vie altérée, 88 millions de journées de travail sont affectées par ce phénomène, 2/3 des patients estiment que la douleur n’est pas suffisamment contrôlée. 6 mois à 1 an ½ d’attentes avant d’arriver à avoir un RDV dans un centre antidouleur, de ce fait le patient se retrouve seul, se sentant incompris, aucune attente pour intégrer le pôle. Elément de diagnostic L’idée de créer un pôle douleur différent est née en 2014 d’une réflexion personnelle et collective menée par l’association et par ma situation personnelle (atteinte du SDRC (syndrome douloureux régional complexe) ou algodystrophie & algoneurodystrophie. A l’origine je souhaitais mettre en place des actions éducatives ludiques à l’échelle de la municipalité pour mes patients. Cette première réflexion s’est, depuis, élargie sur la base des constats suivants : Les patients sont particulièrement isolés par l’incompréhension autour d’eux de l’impression de ne pas les comprendre contrairement aux idées reçues et d’autres témoignages professionnels et autres. Mon identité professionnelle et mes valeurs personnelles porte des valeurs culturelles, sociales et humaines qui correspondent tout à fait à celles véhiculées par mon projet.



Partagé par Corine Cliquet

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !