webleads-tracker

Le journal de l'éco -

institutions-collectivites

Recherches de locaux et partenaires financiers – Pôle douleur Association Thera Wanka

Recherches de locaux et partenaires financiers – Pôle douleur Association Thera Wanka

Nous recherchons des locaux et des partenaires financiers afin de nous aider à monter le projet du pôle douleur pluridisciplinaire.…


Nous recherchons des locaux et des partenaires financiers afin de nous aider à monter le projet du pôle douleur pluridisciplinaire. Nous recherchons des locaux d’environs 150 m²- 200 m² aux normes PMR, sur Valence ou dans un rayon de 20 km autours de Valence (aussi bien côté Drôme- Ardèche) Voici l’idée du plan que nous nous faisons de la structure, la fédération des associations Thera Wanka y sera intégrée avec une plateforme téléphonique, ceci afin de répondre aux attentes des adhérents de la fédération, ainsi que des patients douloureux. http://association-thera-wanka.org Nous recherchons aussi des partenaires financiers afin de nous aider à monter ce projet ambitieux qui répondra aux attentes des patients douloureux très mal rit en charge en France Le pôle intègrera la Fédération des associations Thera Wanka A savoir que la fédération des associations Thera Wanka est reconnue d’intérêt général depuis le 16 mars 2015 par la Direction Générales des Finances Publiques, ceci nous ouvre droit au bénéfice des réductions d’impôt sur le revenu ou sur les sociétés prévues aux articles 200-1 et 238 bis du CGI. Ceci nous permet d’ouvrir le droit au dispositif, les dons et versements effectués par des particuliers ou des entreprises puisque nous sommes un organisme d’intérêt général ayant un caractère: social. De ce fait, l’association est éligible au dispositif permettant aux associations de délivrer en contrepartie des dons qui lui sont faits, des reçus ouvrant droit aux réductions prévues aux articles 200.-1 et 238 bis du CGI La douleur en chiffres : Actuellement en France, 14 millions de patients ont des douleurs chroniques, plus de 50% d’entre eux ont une qualité de vie altérée, 88 millions de journées de travail sont affectées par ce phénomène, 2/3 des patients estiment que la douleur n’est pas suffisamment contrôlée. 6 mois à 1 an ½ d’attentes avant d’arriver à avoir un RDV dans un centre antidouleur, de ce fait le patient se retrouve seul, se sentant incompris et quand il a un RDV, il se sent comme du bétail, c’est à la chaine, le patient se sent comme un cobaye, il est anonyme, parmi tant d’autres



Partagé par Corine Cliquet

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !