webleads-tracker

Emploi, Formation, RH

Pour le SIRA, logement et mobilité sont les clés de la réussite des alternants

Pour le SIRA, logement et mobilité sont les clés de la réussite des alternants

L’alternance connaissant un fort regain d’intérêt, l’articulation entre les périodes de formation et dans l’entreprise soulève un enjeu primordial, celui de répondre aux besoins de logement-mobilité-aides financières des alternants. Le Service Interdépartemental pour la Réussite des Alternants (SIRA) a justement pour mission d’informer, d’orienter et d’accompagner les jeunes sur ces besoins de logement, restauration, mobilité. Il en va de la réussite de l’insertion professionnelle des alternants.


En 2011, la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) lance un appel à projet sur les investissements d’avenir, axé notamment sur l’alternance (plateau technique et logement). Le Corum Saint Jean se positionne en tant que structure Habitat jeunes. En septembre 2013, l’association SIRA est créée dans l’objectif de devenir le guichet unique en matière de logement et mobilité, en faisant le lien entre les centres de formation et les entreprises. Au programme, la rénovation des résidences Saint Louis et Saint Jean, un nouveau bâtiment dans les Combrailles, et la partie restauration du Corum à Clermont Ferrand.

Trouver des logements entre le centre de formation de l’alternant et le lieu de l’entreprise est une source de difficultés pour les jeunes, avec peu ou sans moyens. « Après un diagnostic des besoins, nous regardons objectivement les moyens à disposition pour se loger et se mouvoir et nous articulons le plus souplement les solutions que nous proposons » explique Cécile Moreira. Cette facilitatrice met en place une solution qui intègre une réponse logement, restauration, mobilité et une proposition d’accompagnement aux aides financières.

Après 2 ans d’activité, le SIRA enregistre des résultats significatifs : pour 540 contacts, 360 solutions de logement (67%) ont été trouvées et 80% ont été accompagnés sur le volet financier et mobilité. L’objectif fixé à 500 contacts avec 50% de solution logement en 3 ans est déjà largement atteint. Les résidences Saint Jean, Saint Louis, le Phare à la gare SNCF ou bien les Stud’ city à Saint Jacques sont autant de solutions pour l’agglomération clermontoise, « souvent mobilisés en une demie journée ». Si en ville, le SIRA s’appuie sur les structures Habitat Jeunes, la difficulté est plus grande en milieu rural où il faut souvent faire preuve d’ingéniosité et d’initiative.

La demande évoluant, le service s’ouvre progressivement aux familles, avec des liens renforcés avec les bailleurs sociaux. Avec 1,2 équivalent temps plein sur le service (Cécile Moreira est la cheville ouvrière, sous la houlette de son directeur Emmanuel Balsan), la période de sollicitation des alternants bat son plein de février à fin septembre. Les contrats de professionnalisation, l’intérim et les autres contrats courts sollicitent le service tout au long de l’année.

L’appui de partenaires comme la CDC, le Conseil régional et les structures de l’habitat ne doit pas faire oublier la nécessité de rentabilité. Pour ce service interdépartemental, il n’est pas à l’ordre du jour de déménager à Lyon, d’autant que la majeure partie des contacts se font par téléphone depuis toute la France ! Trouver un logement à Lille en se formant à Clermont-Ferrand est tout à fait possible.

Alors que l’alternance a le vent en poupe, les solutions de logement et de mobilité proposées par le SIRA lèvent les freins à la réussite des alternants. Un outil simple à utiliser sans modération. Avec le SIRA, ça ira…



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !