webleads-tracker

Formation, éducation

Saint-Étienne : ouverture d’un nouveau campus Sciences Po, dès la rentrée 2017

Saint-Étienne : ouverture d’un nouveau campus Sciences Po, dès la rentrée 2017

Dès la rentrée 2017, l’IEP de Lyon ouvrira un nouveau campus à l’Université de Saint-Étienne. Les places en Institut d’Études Politiques sont très demandées. Cinquante places supplémentaires sont disponibles à Saint-Étienne, dont le campus accueillera ses premiers étudiants, dès la rentrée 2017.


Le directeur de Science Po Lyon est très fier de ce nouveau site : « Le bâtiment de style Arts déco est superbe. Six ou sept étages, un amphithéâtre d’une capacité d’accueil de 80 personnes, des salles de cours flambant neuves. » Les étudiants pourront profiter d’une grande bibliothèque universitaire, ainsi que d’installations sportives et l’opportunité de créer des évènements associatifs.

Un cursus identique à celui de Lyon

À Saint-Étienne comme à Lyon, les cours, les professeurs et les diplômes seront similaires. Le cursus de 5 ans amène à étudier l’histoire, le droit, l’économie ou encore les sciences politiques. La dernière année d’étude doit obligatoirement se dérouler à l’étranger. Autres opportunités à ne pas négliger : les étudiants pourront passer le premier cycle à Lyon et le second à Saint-Étienne, et inversement. Enfin, les étudiants des deux campus décrocheront exactement le même diplôme, celui de Sciences po Lyon.

Les plus du campus stéphanois

Ce nouveau campus à Saint-Étienne dispose de plusieurs avantages. Le plus important est du côté des diplômes d’établissements. Des cours facultatifs sont proposés aux étudiants en parallèle à la formation principale. Ils permettent aux étudiants d’acquérir une expertise sur une aire géographique spécifique, comme le monde arabe, l’Europe ou encore l’Afrique subsaharienne. Une grande majorité des élèves de Sciences po Lyon s’y inscrivent.

Autre avantage, les étudiants basés à Saint-Étienne auront la possibilité de bénéficier d’un aménagement de leur emploi du temps de première et deuxième année pour valider, en plus, la licence éco-gestion de l’Université Jean-Monnet. Ils obtiendront ainsi deux diplômes en trois ans. Le but étant d’augmenter l’attractivité de ce nouveau campus.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !