webleads-tracker

BTP, Construction, Immobilier

Salon BePositive 2017 à Lyon : smart building, smart home, objets connectés, la révolution est en marche !

Salon BePositive 2017 à Lyon : smart building, smart home, objets connectés, la révolution est en marche !

Le salon BePositive 2017 sera placé sous le signe de la performance énergétique et environnementale des bâtiments et des territoires. Du 8 au 10 mars 2017 à Eurexpo Lyon, ce sont plus de 500 marques et exposants et plus de 30 000 professionnels qui fouleront les allées du salon. L’événement sera aussi l’occasion de découvrir les nouvelles tendances en matière de smart building.


Le Smart Building au service d’une urbanisation durable

Selon un rapport de l ’ONU (‘World Urbanization Prospects 2014′), à l’horizon 2050, la population urbaine devrait croître de deux tiers et 2,5 milliards d’habitants supplémentaires peupleront alors notre planète. Dans ce contexte, concevoir des bâtiments qui garantissent une urbanisation durable et d’un impact limité sur l’environnement apparaît comme une nécessité. Les bâtiments sont aujourd’hui la deuxième source de production de gaz à effet de serre en ville et leur facture énergétique représente presque la moitié de la facture globale en France. La maîtrise de l’efficacité énergétique des bâtiments, qui doit permettre de réduire la consommation énergétique et les émissions de CO2, est donc un facteur indispensable au développement de la ville de demain.

Mais de tels efforts n’auront qu’un impact limité s’ ils ne sont pas dépensés dans le cadre d’un système global. Les bâtiments doivent donc pouvoir communiquer entre eux, afin d’échanger des informations et partager des ressources énergétiques. Le smart building a pour ambition de transformer profondément le bâtiment, tant dans sa conception que dans la façon d’y vivre et d’en gérer la consommation.

Une transformation qui a déjà commencé.

Pour être smart, le bâtiment doit communiquer

Cela nécessite la mise en place de capteurs et actionneurs dans chaque pièce, pour une gestion automatisée des différents équipements et bien entendu la mise en place de réseaux de communication intra bâtiment. La mesure et le comptage sont incontournables tant pour générer des économies d’énergie qu’assurer le confort des occupants. Des équipements passifs tels que la fenêtre, la porte ou la chaise peuvent eux-mêmes être actifs et contribuer à rendre le bâtiment communicant.

Les chiffres clés du smart building

  • 2 millions d’euros en 2017 pour le marché européen du Smart Building (*)
  • 1,5 million d’euros en 2017 pour le marché des équipements de régularisation
  • + 35%/ an de progression estimée pour le marché de la maison intelligente

(*) Source : Smart Buildings Alliance for Smart Cities

Lire aussi : Les bâtiments intelligents deviennent réalité



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !